Euro 2016: la Hongrie se qualifie en battant la Norvège, la Suède et l'Ukraine virent en tête

La Hongrie retrouve une compétition internationale majeure après 30 ans de disette. Dimanche, elle a battu la Norvège 2-1, après s'être déjà imposée à Oslo 1-0 à l'aller. De leur côté, Suédois et Ukrainien ont remporté la première manche face, respectivement, au Danemark et à la Slovénie.

16 nov. 2015, 06:49
La Hongrie a notamment pu compter sur son gardien emblématique Gabor Kiraly.

La Hongrie a obtenu son billet pour l'Euro 2016 en France. A Budapest, elle a battu la Norvège 2-1 en barrage retour, après avoir déjà gagné 1-0 au match aller.

Une superbe frappe dans la lucarne de Priskin a soulagé les nerfs des supporters magyars dès la 14e. Sur un long ballon en profondeur, l'attaquant mystifiait deux adversaires avant de décrocher un tir enroulé et puissant qui ne laissait aucune chance à Nyland. Les Norvégiens tentaient bien de réagir, mais ils ouvraient ainsi des espaces dont profitaient leurs adversaires pour lancer des contres.

Sur un rare contre, Dzsudzsak voyait son tir dévié par un défenseur heurter la barre norvégienne (58e). Le capitaine hongrois forçait encore le portier norvégien à un difficile arrêt (72e). Tout espoir s'évaporait pour les visiteurs après le malheureux autogoal d'Henriksen (83e) après un corner de l'omniprésent Dzsudzsak, même si Henriksen se rachetait quatre minutes plus tard en signant le 2-1.

Le jaune est mis

Les deux équipes évoluant en jaune ont pris l'avantage lors des derniers barrages aller. La Suède a battu le Danemark 2-1, alors que l'Ukraine a fait mieux avec un 2-0 contre la Slovénie.

La Suède, avec le joueur de Grasshopper Kim Kallström, a mérité sa victoire. Elle a bénéficié de davantage d'occasions de marquer que son adversaire. L'ouverture du score est venue à la 45e, sur un centre en retrait de Lustig bien repris par Forsberg. Ce même joueur provoquait ensuite un penalty peu après la reprise, ce qui permettait à Ibrahimovic d'ajouter un deuxième but (50e).

Mais les Danois parvenaient contre le cours du jeu à inscrire un but à l'extérieur qui pourrait peser lourd, grâce à Jorgensen (80e). Sans un Kaspar Schmeichel déterminant, le Danemark aurait sans doute perdu de manière plus nette. Le gardien de Leicester a notamment réalisé deux énormes arrêts qui ont fait penser à son illustre père, sauvant devant Berg (18e) et sur un coup franc terrible d'Ibrahimovic (45e). Berg avait aussi manqué une grosse occasion à la 31e.

A Lviv, l'Ukraine a battu la Slovénie 2-0 et a ainsi effectué un pas en direction de la phase finale en France l'été prochain. Les Ukrainiens ont copieusement dominé cette rencontre, et leur succès aurait pu être plus net encore. Ils ont marqué par Yarmolenko (23e) et Seleznyov (54e), lequel a encore touché un poteau plus tard. Ils ont cadré six tirs, contre aucun aux visiteurs.

La Slovénie aura donc besoin d'un petit miracle mardi chez elle au retour si elle entend renverser une situation a priori bien compromise.