Football: Kevin Mbabu, le défenseur genevois de Young Boys, nommé joueur suisse de l'année

Les Young Boys ne sont peut-être pas encore champions suisses, mais ils ont déjà remporté la plupart des trophées de la SFL Night Award. Prix du meilleur joueur pour Mbabu, meilleur espoir pour Sow, meilleur entraîneur pour Seoane et plus beau but pour Hoarau.

28 janv. 2019, 21:24
Kevin Mbabu devrait prochainement quitter Young Boys où il a explosé ces deux dernières saisons.

Kevin Mbabu meilleur joueur, Gerardo Seoane meilleur entraîneur, Djibril Sow meilleur espoir. La très belle année des Young Boys a été largement primée lors de la SFL Night Award à Lucerne lundi soir.

C'était attendu, et il n'y aura personne pour s'en indigner. Les Young Boys ont tout raflé lors de la traditionnelle remise des prix annuelle du football suisse. Jusqu'à placer sept joueurs sur les onze qui composent l'équipe-type de Super League et un entraîneur, Gerardo Seoane, arrivé il y a à peine six mois de Lucerne. La suite légitime d'une domination sans partage ou presque du club bernois.

 

 

Convoité à l’étranger

Mais il ne faut pas oublier que YB a mérité d'en arriver là, grâce à un intelligent travail de structuration du club. Notamment au niveau du recrutement, où Christoph Spycher a très souvent eu le nez fin depuis sa nomination au poste de directeur sportif en 2016.

Kevin Mbabu l'atteste. Lui qui était en perdition ou presque à Newcastle n'a eu besoin que de deux ans et demi pour devenir le "MVP" de notre championnat. Appelé à partir pour un montant important, que ce soit cet hiver ou l'été prochain, le Genevois de 23 ans aura en tout cas largement contribué à la consécration bernoise.

Egalement nommé, Guillaume Hoarau n'est pas en reste. "Aligné" dans le onze idéal de Super League, le meilleur buteur du championnat (déjà 13 buts cette saison) a également été primé du plus beau but, pour son retourné acrobatique du printemps dernier contre Bâle.

 

 

Sow meilleur espoir

Concernant le meilleur espoir, Djibril Sow a été élu logiquement. Ses colistiers, Kevin Rüegg et Bastien Toma, ont tout de prometteur et il n'est pas improbable qu'ils convoitent également ce trophée dans un an. Mais Sow est le seul à avoir déjà eu les honneurs de l'équipe nationale et accessoirement de la Ligue des Champions. Et ce titre n'est finalement qu'une manière de rendre hommage à ses performances depuis son arrivée à YB à l'été 2017.

 

 

Servette trône sur la Challenge League

En Challenge League, Servette a aussi tiré profit de sa fin d'année. Avec cinq joueurs désignés dans l'équipe-type, dont Miroslav Stevanovic (élu meilleur joueur de seconde division), les Grenat ont également marqué cette soirée.

Comme souvent ces dernières années. Sauf qu'ils sont désormais sur la bonne voie pour aller chercher la Super League, avec une avance de six points sur le second. Le club genevois a cinq mois et dix-huit matches pour légitimer ces récompenses.