Football – Super League – YB s’éclate, Sion s’inquiète

Young Boys a signé sa septième victoire consécutive, en battant Servette 2-0 lors de la 21e journée de Super League. Sion, de son côté, glisse à la 9e place, alors que Lucerne a réussi l’exploit de s’imposer à Lugano.
21 févr. 2021, 18:55
Le gardien bernois David Von Ballmoos (en bleu) a préservé sa cage inviolée.

Young Boys est en pleine bourre. Le triple champion de Suisse a signé sa septième victoire consécutive (toutes compétitions confondues), en battant 2-0 Servette lors de la 21e journée de Super League, dimanche. Sion, de son côté, glisse à la 9e place.

A lire aussi : Football: les Suissesses s’inclinent contre la France en match amical

Il vaut mieux ne pas affronter Young Boys en ce moment. En première mi-temps du moins. Après les trois inscrits la semaine dernière à Lugano, puis contre le Bayer Leverkusen jeudi, les Bernois en ont cette fois passé deux à Servette dimanche.

Un point pas si bénéfique pour Sion

Sion, de son côté, avait une jolie opportunité de se donner un peu d’air, en se déplaçant à Zurich. Et les Valaisans se sont rapidement mis dans le bon sens, puisque, d’une jolie frappe de l’entrée de la surface, Luca Clemenza a inscrit son premier but en Super League, après seulement douze minutes du jeu. Sion maîtrisait et s’est vu récompensé avec un penalty. Mais Anto Grgic, l’homme en forme du moment côté sédunois, a buté sur Yannick Brecher (31e).

Cela ne pardonne pas. Moins de dix minutes plus tard, Blaz Kramer pouvait égaliser en touchant du bout du pied un centre d’Antonio Marchesano. Un but qui, pour l’anecdote, a dû provoquer la joie du chien d’Ancillo Canepa, président du FCZ. En effet, le canidé a quitté la loge présidentielle pour se retrouver, quelque peu perdu, sur la pelouse. Avant que son maître ne doive descendre de la tribune pour le récupérer.

Lucerne a réussi l’exploit de s’imposer à Lugano, où il était encore mené 2-1 à dix minutes du terme. Mais un doublé de Varol Tasar (81e, et un superbe coup franc à la 88e) permet à la troupe de Fabio Celestini de sortir de la zone rouge.