Football – Super League: Young Boys se défait de Neuchâtel Xamax

Neuchâtel Xamax a perdu son match pour la reprise de Super League contre Young Boys sur le score de 2-0. Les Neuchâtelois, qui ne peuvent pas rivaliser avec les Bernois, restent derniers.

02 févr. 2019, 22:18
Neuchâtel Xamax n'a presque rien montré contre Young Boys pour la reprise de Super League samedi.

Neuchâtel Xamax n’a presque rien montré contre Young Boys pour la reprise de Super League samedi. Battus 2-0, les Neuchâtelois restent derniers.

Dans sa quête du maintien, ce n’est pas au Stade de Suisse que Neuchâtel Xamax ambitionnait de prendre de précieux points. S’il y avait eu moyen d’en récupérer un petit contre Young Boys, nul doute que les hommes de Michel Decastel n’auraient pas craché dessus. Sauf que samedi soir, ils en ont été bien loin.

A vrai dire, les intentions neuchâteloises ont été révélées dès la divulgation de la feuille de match: seuls trois joueurs au profil offensif ont été alignés par Decastel (Raphaël Nuzzolo, Kemal Ademi et Samir Ramizi). Avec ça, il était illusoire de vouloir créer du danger sur la cage des champions de Suisse en titre.

 

 

D’autant plus que YB a assumé son statut pour son match de reprise. Sans se faire mal non plus. Il a fallu quelques accélérations et transitions rapides pour causer du désordre dans la défense xamaxienne.

Puis, une combinaison parfaitement jouée sur corner entre Michel Aebischer et Christian Fassnacht a permis de trouver Loris Benito seul au point de penalty (14e). En guise de célébration, les Bernois se sont empressés d’aller fêter ce but avec Harald Gämperle, l’un des adjoints de Gerardo Seoane. Et qui a probablement eu l’idée de ce mouvement.

De telles inspirations, Xamax n’en a même pas montré le quart. Nuzzolo a plus défendu qu’attaqué. Serey Die, recrue de choix au milieu, a beau être un patron dans le vestiaire et un gratteur de ballons, il a plus de mal dès lors qu’il s’agit de lancer les contre-attaques.

 

 

Généralement pro-actif, Decastel a semblé réagir trop tard pour gêner YB. Les rentrées de Corbaz et Pululu (lequel a laissé entrevoir une certaine vivacité) peu après l’heure de jeu ont certes donné un visage plus joueur à Xamax. Kamber, Nuzzolo et Corbaz se sont procurés de rares opportunités pour leur équipe. Mais elles sont intervenues après que l’espoir est devenu vain, étant donné que Moumi Ngamaleu a doublé la mise en reprenant de la tête un centre de Schick (48e).

Les Neuchâtelois quitteront donc Berne sans savoir vraiment si la trêve les a servis. Tout juste savent-ils qu’ils ne peuvent rivaliser avec YB (3 défaites en 3 matchs) et que leur défense est très friable (un renfort est toujours attendu dans ce secteur). La réception de Lucerne dimanche prochain sera à analyser avec plus d’attention.