La France, pays hôte de l'Euro 2016, se qualifie pour les quarts de finale en éliminant l'Irlande 2-1

La France, pays hôte de l'Euro, se qualifie pour les quarts de finale en battant l'Irlande 2-1.
26 juin 2016, 16:43
Antoine Griezmann a su renverser la machine et faire gagner les bleus.

La France s'est qualifiée pour les quarts de finale de l'Euro 2016. A Lyon, les Bleus ont battu l'Eire 2-1 après avoir été menés au repos. Un doublé de Griezmann (58e/61e) les a sortis du pétrin.

La partie était pourtant mal engagée pour les hommes de Didier Deschamps, avec un penalty concédé par Pogba et transformé via le poteau par Brady (3e). Cette réussite mettait encore davantage de pression sur les Français, en même temps qu'elle galvanisait leurs adversaires, qui démontraient par moments de belles qualités.

 

 

Mais au fil des minutes, les Bleus remettaient de l'ordre dans leurs idées et leur jeu. Leur pression restait cependant improductive face à la défense très peuplée mise en place par les Irlandais bien organisés.

Doublé de Griezmann

Sous la chaleur, il semblait cependant inévitable que l'air allait finir par manquer aux protégés de Martin O'Neill. Et de fait, les alertes se multipliaient dès la reprise. L'égalisation de Griezmann, d'une belle tête après un centre de Sagna, répondait donc à la logique (58e).

 

 

L'attaquant de l'Atletico Madrid, où il a récemment prolongé son contrat malgré des sollicitations de plusieurs gros clubs, trouvait encore la faille trois minutes plus tard, profitant d'une remise de Giroud et d'une erreur de placement de la charnière centrale irlandaise. Avec désormais trois buts dans cet Euro, Griezmann a rejoint Bale et Morata et tête du classement des buteurs.

 

 

A 2-1, l'Eire semblait au bord du précipice. L'expulsion de Duffy à la 66e, pour une faute de dernier recours sur l'inévitable Griezmann, lui enlevait ses dernières illusions.

Gignac sur la barre

Les Français continuaient de se montrer dangereux, et Randolph devait s'employer à plusieurs reprises. Le portier remplaçant de West Ham était en outre sauvé par sa transversale sur un essai de Gignac, auteur d'une bonne rentrée à la place de Giroud. Dans les arrêts de jeu, le gardien irlandais privait Griezmann du hat-trick.

Pour Didier Deschamps, le soulagement de la qualification ne masque cependant pas les innombrables questions en suspens pour la suite de la compétition, après un premier tour déjà globalement peu enthousiasmant (victoires in extremis 2-1 contre la Roumanie puis 2-0 contre l'Albanie, nul 0-0 contre la Suisse).

par Mouna Hussain