La Suisse sera tête de série

La Suisse sera tête de série lors du tirage au sort du Mondial brésilien. Elle doit ce statut à sa victoire contre la Slovénie (1-0), mardi soir à Berne. Mais aussi au nul de l'Italie face à l'Arménie (2-2).

15 oct. 2013, 23:10
Blerim Dzemaili et ses coéquipiers concluent par une victoire au Stade de Suisse. La Nati sort invaincue de cette phase de qualifications.

La Nati a égalisé le record – de l’ère Köbi Kuhn, en 2004-2005 – de 14 rencontres consécutives sans défaite, mardi au Stade de Suisse face à la Slovénie, à l’occasion de la dernière soirée qualificative pour la Coupe du monde 2014. En s’imposant (1-0), les hommes d’Ottmar Hitzfeld  ont du même coup empoché le statut de tête de série pour le tirage au sort (6 décembre) du Mondial brésilien, l’Italie ayant été tenue en échec par l’Arménie (2-2). Ils éviteront ainsi plusieurs gros bras lors de la phase de groupe l'été prochain.

Largement remaniée par rapport au onze qui avait débuté la rencontre à Tirana quatre jours plus tôt – 7 changements dont la titularisation du Glandois Reto Ziegler au poste de latéral gauche –, l’équipe de Suisse a mis du temps avant de trouver ses automatismes. Encore dans le coup pour une place de barragiste, les Slovènes ont d’ailleurs démarré la partie pied au plancher, exerçant un fort pressing sur la défense rouge et blanche et la paire axiale genevoise Djourou-Senderos notamment.

Le bijou de Xhaka

Si, devant, Barnetta, Mehmedi et Seferovic se sont montrés disponibles, ils n’ont que trop rarement été servis dans des dispositions idéales au cours de trente premières minutes qui auraient pu voir la Slovénie prendre l’avantage. «C’est vrai que nous avons eu du mal au démarrage, avouera Admir Mehmedi. Mais avec autant de changements, ce n’était pas surprenant.»

Plus fluide après la demi-heure, le jeu de la Nati s’est ensuite mis en place. Et les chances de but se sont succédées, grâce à un déchet technique dans la dernière passe en nette baisse. Jusqu’à ce bijou de frappe du gauche de Granit Xhaka - bien discret avant cela - en pleine lucarne (75e 1-0). «Je lève la tête et aperçois un trou, expliquera le buteur. J’ai tenté ma chance, parfaitement frappé le ballon et c’est entré. Peut-être que je dois plus souvent essayer ce genre de geste.»

«Tous les joueurs ont prouvé qu'ils pouvaient avoir leur place»

Un dénouement idéal pour la sélection d’Ottmar Hitzfeld, qui a également profité de régler le cas de Pajtim Kasami, entré à la 71e minute et dont l’avenir ne s’écrira avec aucun autre maillot que le rouge à croix blanche. Devant les filets helvétiques, Yann Sommer a, lui, parfaitement rempli son rôle en annihilant plusieurs opportunités slovènes, notamment en fin de match. L’ensemble des sept hommes qui avaient intégré le onze titulaire mardi soir a d’ailleurs été irréprochable. «Tous les joueurs de cette sélection ont les qualités pour jouer, avancera encore Admir Mehmedi. Ceux qui ont eu leur chance ce soir (ndlr, mardi soir) ont prouvé qu’ils pouvaient avoir leur place.»

Suisse - Slovénie 1-0 (0-0)

But: 75e Xhaka 1-0.

Suisse: Sommer; Lang, Senderos, Djourou, Ziegler; Dzemaili, Inler; Barnetta (71e Kasami), Xhaka, Mehmedi (78e Fernandes); Seferovic (71e Derdiyok).

Entraîneur: Ottmar Hitzfeld.

Slovénie: Handanovic; Brecko, Ilic, Cesar, Struna; Mertelj (79e Ljubijankic), Kurtic; Pecnik (44e Matavz), Kampl (86e Lazarevic), Kirm; Novakovic.

Entraîneur: Srecko Katanec.

Notes: Stade de Suisse (Berne), 22 014 spectateurs. Arbitres: Kuipers; van Roekel, Zeinstra. Avertissements: 33e Ilic, 37e Pecnik, 41e Xhaka, 43e Struna, 57e Mertelj.