Le FC Servette obtient un sursis pour régler ses arriérés

Sommée par les créanciers du club de se manifester, la direction du FC Servette est sortie du bois mardi, annoncent les sites de la RTS et de la «Tribune de Genève». Le club aurait obtenu un petit sursis pour régler ses arriérés.
05 août 2015, 14:03
stade-geneve

L'avocat des créanciers, Me Cédric Berger, a rencontré durant l'après-midi Cédric Tonoli, administrateur du club et bras droit du président Majid Pishyar, rapporte la «Tribune de Genève». Les créanciers demanderaient désormais que le club leur rembourse la moitié de la somme qu'il leur doit d'ici vendredi. Ils auraient donné jusqu'à jeudi à Majid Pishyar, absent à la réunion de mardi, pour se prononcer. 

La dizaine de créanciers du club grenat met les dirigeants sous pression depuis le début de l'année afin d'obtenir le remboursement  d'une somme totale approchant le million de francs, à quoi s'ajoute un autre million réclamé par l'ancien entraîneur Joao Alves après son limogeage. La Swiss Football League (SFL) suit la situation de près, à quelques jours du match de Championnat entre Servette et Grasshoppers dimanche au Stade de Genève et à l'approche de l'examen des dossiers pour les licences de la saison prochaine. 

MM. Tonoli et Berger n'étaient pas joignables mardi en début de soirée.