Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Mené rapidement au score, le Stade passe l’épaule en fin de rencontre et s’impose à Tuggen (1-3).

La victoire du Stade a été longue à se dessiner. Elle permet aux «jaune et noir» de prendre la seconde place du classement.

04 sept. 2016, 08:28
Pour la plus grande joie de son coach, Vittorio Bevilacqua, le Stade s'est imposé, dans la douleur, à Tuggen (1-3).

Samedi, les Nyonnais ont remporté une victoire importante. Mais, avant de pouvoir savourer ce succès, les «jaune et noir» ont sué sang et eau pour venir à bout d’un bien modeste adversaire.

Après moins de cinq minutes, les hôtes menaient déjà 1-0. Sur un coup franc obtenu à une trentaine de mètres des buts de Mutombo, Santana servait rapidement Stevic qui pouvait, tout tranquillement, s’en aller affronter et tromper le portier nyonnais.

En seconde période, les événements se précipitaient à l’heure de jeu. Simunac trompait le portier Horg et égalisait (62e) avant que D’Acunto n’écope de son second carton jaune et quitte la pelouse. Les entrées conjuguées de Gaillard et Dalla Vecchia donnaient davantage de mordant aux «jaune et noir» qui se lançaient à l’assaut du but schwytzois. Leurs efforts étaient récompensés par le but obtenu par Valente (79e). Les hôtes se ruaient en attaque, tentaient le tout pour le tout et les Nyonnais se contentaient de lancer quelques contres. Le dernier, initié et conclu par Gaillard permettait au Stade de passer définitivement l’épaule (90e+1). 

Retrouvez l’intégralité de cet article dans nos éditions payantes du lundi 5 septembre.

Votre publicité ici avec IMPACT_medias