Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Piège dans le Gros-de-Vaud

Dominateur, Terre Sainte s'est incliné à Echallens (2-1). Transparent, le compartiment offensif est pointé du doigt.

31 mars 2014, 00:01
data_art_7925474.jpg

sports@lacote.ch

" Soignez cette dernière passe ", vociférait Patrick Duval, l'entraîneur de Terre Sainte. Une injonction répétée en boucle mais restée lettre morte, tout au long de la partie perdue, samedi, à Echallens (2-1).

Dans une rencontre qui promettait une opposition de style, c'est finalement Julien Marendaz qui, au poker menteur, s'est imposé. Choisissant de faire évoluer son équipe contre nature, il a piégé les Copétans et empoché sa troisième victoire de rang. " Comme Terre Sainte aime subir et contrer, j'avais demandé de laisser le ballon à l'adversaire, pas toujours très à l'aise lorsqu'il s'agit de faire le jeu. Nous les avons pris à leur propre jeu ", expliquait le sorcier des Trois Sapins.

Embellie passagère

En première période, Terre Sainte confisquait le ballon mais les Challensois se créaient la première occasion. Profitant d'une sortie hasardeuse de Duvoisin, Rocha croyait au but mais Julien Golay sauvait sur la ligne...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias