Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Sur La Côte, les équipes féminines peinent à être pérennes

Le retrait du Stade Nyonnais féminin confirme la tendance: le foot féminin connaît actuellement un creux dans la région de La Côte.

13 juil. 2017, 16:25 / Màj. le 13 juil. 2017 à 17:00
Les joueuses de Pied du Jura lors d'un entraînement.

Six équipes. Les formations du foot féminin se comptent presque sur les doigts d’une main dans la région de La Côte. Terre-Sainte, Chêne-Aubonne, Pied du Jura et Saint-Sulpice sont les seuls clubs à compter dans leurs rangs une section féminine active alors qu’Etoy et le Team La Côte font figure d’exceptions en juniors. Pourtant, il y a de cela moins de trois ans, le foot féminin fleurissait aussi à Nyon, Gland et Bursins-Rolle-Perroy (les joueuses de BRP ont rejoint Aubonne). Depuis, toutes ces formations ont disparu. Dernière en date: le Stade Nyonnais qui ne reconduira pas d’équipe féminine la saison prochaine alors qu’il comptait deux garnitures dix-huit mois plus tôt.

Un manque d’effectif

A Nyon, l’explication est simple: trop peu de jeunes filles motivées pour monter une équipe. Preuve en est: les matches perdus par forfait en raison du manque de joueuses, ce printemps. «On a attendu jusqu’à la fin...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias