Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Nyon gagne sans trembler

En quête de maintien, TCGG s'est incliné face au HBC Nyon.

19 févr. 2014, 00:01
data_art_7806441.jpg

Six minutes. C'est le temps qu'il aura fallu au HBC Nyon pour se mettre - presque - définitivement à l'abri dans le derby qui l'opposait dimanche au Rocher à TCGG. Ces six premières minutes du match à l'issue desquelles les "violet et noir" étaient menés 5-0. L'entame de match idéale des Nyonnais, contrastant avec les débuts plus laborieux des "violet et or" aura contraint ces derniers à courir après le score durant toute la rencontre. En vain, les pensionnaires du Rocher s'imposant sur le score de 28-22.

" Le passage à vide que nous avons eu d'entrée de jeu nous a été fatal . A 90%, le match se perd là-dessus , reconnaissait Loufti Guennoune, l'entraîneur-joueur de TCGG. Il nous est arrivé la même chose en début de deuxième mi-temps lors de la dernière journée ( ndlr: face à Léman M23) . Je peine à expliquer ces baisses de régime. " Ces premières minutes auront donc conditionné tout le reste de la confrontation. Mais les occasions pour les visiteurs de revenir au contact n'auront pourtant pas manqué, notamment dans le second quart d'heure de la première mi-temps. Menant alors aisément à la marque, les "bleu et blanc" se relâchaient en défense, oubliant les consignes de leur entraîneur Philippe Morin. " La tactique défensive était de pratiquer un 6-0. Mais les joueurs se sont désorganisés, ce qui a permis à TCGG de se montrer plus dangereux dans leurs phases offensives ".

Passant plus facilement par les ailes, les pensionnaires de Grand-Champ parvenaient durant une dizaine de minutes à faire jeu égal avec leurs hôtes. Certaines maladresses dans le dernier geste et l'efficacité de Lapierre, le dernier rempart nyonnais, les maintenaient toutefois à distance.

 

La tension monte

 

Si au niveau du jeu et de l'évolution du score la seconde mi-temps se déroulait avec la même physionomie que celle affichée en fin de première période, la tension propre à un derby faisait, elle, son apparition dans les deux camps. Les contacts devenaient plus brutaux, les réactions d'humeurs plus fréquentes. Les nerfs étaient à deux doigts de lâcher lorsqu'un début d'échauffourée éclatait entre Steffen et Belfiore, amenant le duo arbitral à envoyer les deux joueurs se calmer deux minutes sur le banc. Le jeu reprenait malgré tout ses droits et voyait les Nyonnais l'emporter nettement au coup de sifflet final, en dépit d'une seconde période plus équilibrée (14-13).

S'il se montrait satisfait de la victoire, Philippe Morin ne l'était pas totalement de la prestation de ses joueurs: " J'ai toujours peur des matches qu'on domine trop. En attaque comme en défense, ils doivent plus respecter les consignes qui leur sont données et apprendre à se gérer eux-même sur le terrain. "

Du côté de TCGG, qui lutte toujours pour le maintien, les regards se tournaient déjà vers les prochaines rencontres qui devront être préparées de manière optimale, comme le souligne Loufti Guennoune: " Il nous reste quatre matches, dont deux contre Sullens, la lanterne rouge. On a un mois maintenant pour préparer la prochaine rencontre, qui s'annonce difficile, contre Servette. Nous avons actuellement des problèmes d'effectif lors des entraînements et j'espère que l'importance des prochaines échéances donnera lieu à une prise de conscience des joueurs. "

Votre publicité ici avec IMPACT_medias