Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Genève-Servette donne une leçon à Fribourg Gottéron

Dans une patinoire des Vernets comble, Genève-Servette a pris l'avantage sur Fribourg Gottéron par 3 à 0 ce samedi.

10 déc. 2011, 20:31
Le Finlandais Tony Salmelainen a participé au succès de Genève-Servette face à Fribourg Gottéron (3-0) en battant le portier fribourgeois Cristobal Huet pour le deuxième but.

Genève-Servette a remporté une victoire indiscutable 3-0  contre Fribourg Gottéron lors du 4e derby de la saison en  championnat de LNA. Les Genevois ont mérité leur succès après avoir  parfaitement manoeuvré et fait preuve de patience.   

En revanche, les Fribourgeois, fragilisés par leurs défaites  successives subies à Berne et face à Rapperswil-Jona, ont paru très  empruntés et en manque de confiance. Leurs très nombreuses erreurs  individuelles les ont logiquement conduits à la défaite.  

Pourtant, l'ouverture du score des Genevois (14e) était très  flatteuse puisque le premier tiers-temps fut l'apanage des hommes  de Hans Kossmann, surtout en ce qui concerne la possession du  palet. Mais, sur un contre, Vampola se retrouvait au duel face à  Huet. L'international français repoussait une première fois, puis  Bezina qui suivait butait également sur le portier fribourgeois  avant que Dan Fritsche ne mette enfin le puck au fond des filets.  

La défaite de Gottéron se dessinait au cours de la deuxième  période à la suite de deux énormes bourdes. Sur une attaque  genevoise, Heins laissait de façon incompréhensible Vampola prendre  tout son temps pour adresser une passe magistrale à un Salmelainen  oublié par les autres joueurs (34e).   

Sur le coup, Hans Kossmann en voulait à l'arbitre Danny Kurmann.  «Sur le 2-0, Salmelainen a clairement retenu Birbaum par le maillot  et l'arbitre n'a rien sifflé. Ce n'est pas normal. Je veux bien  qu'on ne siffle presque rien, mais il ne faut pas exagérer.» Puis  ce fut au tour de Collenberg de rater complètement son dégagement  et de servir directement Friedli qui, après un tour sur lui-même,  adressait un tir sous la barre qui laissait Huet sans réaction  (39e).  

La suite montra un Genève-Servette solide en défense - 4e  blanchissage de la saison pour Stephan - et un Fribourg incapable  de concrétiser en attaque. «Ce ne fut pas si mal pendant 30  minutes, mais après ce fut moins bon. On a cherché le beau jeu au  lieu d'essayer d'être efficaces», soulignait le coach de Gottéron,  qui ne voulait pas parler de crise. «La défaite contre Rapperswil,  c'est le genre de couac qui arrive une fois par saison quand les  joueurs ne sont pas concentrés. Genève-Servette n'est pas si loin  de nous. L'équipe a retrouvé toutes ses qualités.»  

La défaite concédée mardi à Berne semble avoir plongé Gottéron  dans une minicrise. Au contraire des Genevois qui, après trois  succès consécutifs, commencent à entrevoir la lumière... 

Votre publicité ici avec IMPACT_medias