Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Mission périlleuse pour le Lausanne Hockey Club

L'exigeant championnat de LNA de hockey sur glace reprend ses droits ce week-end. Avec déjà un gros défi à relever pour le Lausanne Hockey Club, néo-promu, qui se rend vendredi à Fribourg pour y affronter Gottéron.

12 sept. 2013, 14:54
Néo-promu après huit saisons de LNB, le Lausanne Hockey Club et son nouvel entraîneur Heinz Ehlers, a retrouvé en avril l'élite du pays. Mais dans une LNA extrêmement compétitive, la tâche des Vaudois s'annonce difficile.

Néo-promu après huit saisons de LNB, le Lausanne Hockey Club a retrouvé en avril l'élite du pays. Mais dans une LNA extrêmement compétitive, la tâche des Vaudois s'annonce difficile.

Vendredi soir à 19h45 à la BCF Arena, le LHC va redécouvrir la LNA contre Fribourg Gottéron. Et du côté de la patinoire de Malley, les interrogations sont plus nombreuses que les certitudes. Est-ce judicieux de démarrer l'exercice avec quatre attaquants étrangers - Colby Genoway, Oliver Setzinger, Daniel Bang et Juha-Pekka Hytönen - lorsque la défense ne compte pas, hormis John Gobbi, d'éléments rompus au rythme de la LNA?

Est-ce que les défenseurs parviendront à contrer la vitesse des meilleurs attaquants du championnat?

Et enfin malgré son CV et sa très grande expérience, Cristobal Huet pourra-t-il amener ces quelques points si précieux en fin de saison?

"Nous avons un très bon système de jeu, rétorque John Gobbi. Les cinq joueurs sont inclus dans le système défensif. Et 80% des défenseurs possèdent une bonne expérience de la LNA. Sans oublier Cristobal Huet aux goals."

Comme pour tous les néo-promus, la mission qui attend les Lausannois fait assurément partie des plus périlleuses. Le niveau des formations de LNA est tel que l'objectif des Vaudois ne peut être que le maintien.

Incapable d’attirer de gros poissons, le directoire lausannois a misé sur quelques éléments du relégué Langnau (Joel Genazzi, Etienne Froidevaux, Federico Lardi et Caryl Neuenschwander). Et à Malley, on espère que Thomas Déruns et Paul Savary retrouveront le niveau qui était le leur lors de la saison 2009/10.

"A Genève, on n'avait rarement beaucoup de crédit en début de saison, poursuit le nouveau patron de la défense lausannoise, John Gobbi. Surtout durant la saison où nous avons échoué en finale lors du septième match à Berne. C'est un état d'esprit. Des gars comme Conz, Savary ou Déruns connaissent parfaitement la situation. On sait que l'on n'a pas le droit à l’erreur et qu’il faudra se serrer les coudes comme jamais."

Privé de Gaëtan Augsburger et de Philippe Seydoux, le nouveau coach vaudois Heinz Ehlers doit aussi jongler avec certaines incertitudes entourant Paul Savary et Tim Ulmann.

Mais le contingent lausannois est assez bien fourni, quantitativement parlant. "De toute façon, conclut John Gobbi, il n'y a pas 36 solutions. Nous allons devoir aborder tous nos matches comme s'il s'agissait d'un septième match en play-off. Ce sera notre seule chance de réussite."

Votre publicité ici avec IMPACT_medias