Play-off de LNA: Lausanne, Genève-Servette et Bienne ont perdu leurs matchs

Mardi soir à Davos, Lausanne a perdu 2-1 tandis que Genève-Servette était battu 5-2 à domicile. A Bienne, les Seelandais n'y sont pas arrivés et ont été battus 3-0.
07 mars 2017, 22:28
/ Màj. le 07 mars 2017 à 23:00
Dino Wieser de Davos, à gauche, exhulte après son 1-0 contre le portier lausannois Cristobal Huet.

Dans l'acte II des quarts de finale des play-off, Lausanne s'est incliné 2-1 à Davos pour être mené 2-0 dans la série. Genève-Servette a lui aussi mordu la poussière 5-2 à domicile.

Avantage Davos. En s'imposant sur leurs terres, les Grisons ont poursuivi sur leur excellente lancée du troisième tiers de samedi. Les joueurs d'Arno del Curto ont maîtrisé la rencontre sans jamais vraiment craindre des Vaudois qui n'ont provoqué que de timides escarmouches au cours des quarante premières minutes. Et ce deuxième succès davosien porte le sceau des frangins Wieser. Dino a ouvert le score à la 5e et Marc doublé la mise à la 34e. C'est là, juste après la mi-match, que les pensionnaires de la Vaillant Arena ont fait la différence. Et pourtant, quelques instants plus tôt, Huet avait repoussé un penalty de Corvi.

Lausanne avait bien préparé son déplacement. Départ lundi et léger entraînement à Coire mardi matin, les Lions avaient fait tout juste. Mais la seule vérité demeure celle de la glace. Et coupables d'une trop grande indiscipline avec dix punitions mineures, les Lausannois ont souvent évolué avec un ou deux hommes de moins. Face à une équipe comme Davos qui épuise son adversaire, le manque de fraîcheur n'a pas aidé. Le LHC est malgré tout revenu à une longueur avec un peu de chance grâce à Schelling (45e), mais Ambühl et ses coéquipiers n'ont ressenti un véritable frisson que durant les trois dernières minutes lorsque Lausanne a bénéficié d'une supériorité numérique. Davos confirme son break pour mener 2-0 et Lausanne doit impérativement l'emporter jeudi sous peine de voir la saison se terminer samedi.

Un réveil trop tardif pour le GSHC

Et dire qu'il a fallu attendre la 46e pour avoir un match aux Vernets... Amorphe durant quarante minutes, Genève-Servette a réagi lorsque les spectateurs se demandaient s'ils allaient pouvoir prendre leur bus plus tôt. Il faut dire qu'à 0-5, la messe semblait dite. En profitant d'une pénalité de match contre Grossmann pour une vilaine faute sur Loeffel, les Aigles ont marqué deux fois par Spaling en 25 secondes. Mais entre maladresses et fatigue d'avoir accumulé les punitions lors des deux premières périodes, les Genevois n'avaient sûrement plus les idées claires au moment d'effectuer le dernier geste. Alors il y a eu une transversale et plusieurs situations chaudes devant Stephan, mais les joueurs de Suisse centrale ont su conserver leur confortable matelas pour faire le break et mener 2-0 dans la série. Le GSHC doit s'appuyer sur son troisième tiers pour la rencontre de jeudi sous peine de voir les play-off se finir rapidement.

Bienne n'y arrive pas

La marche semble être trop haute pour Bienne face au leader de la saison régulière. En dépit de l'atmosphère de derby avec le club de la capitale, les Seelandais n'y arrivent pas et ont été battus 3-0. Berne a de son côté marqué avec une régularité exemplaire. Ebbett à la 2e, Hischier à la 22e et Ebbett encore à la 50e ont parfaitement confirmé le statut de favori du SCB. Même Jonas Hiller, souvent décisif en saison régulière, a dû baisser pavillon devant les Ours.

Lugano a lui réussi à faire tomber les Zurich Lions. Un succès 4-3 qui doit beaucoup à Luca Fazzini. Le talentueux attaquant tessinois a inscrit le 3-2 (45e) avant de voir son lancer dévié involontairement par Sannitz à la 53e pour le 4-2 décisif. Le but de Rundblad n'a rien changé et voici les Bianconeri relancés.

Luca Fazzini. Le talentueux attaquant tessinois a inscrit le 3-2 (45e) avant de voir son lancer dévié involontairement par Sannitz à la 53e pour le 4-2 décisif. Le but de Rundblad n'a rien changé et voici les Bianconeri relancés.