Votre publicité ici avec IMPACT_medias
15

Solidaire, Forward Morges s'impose à l'arraché

Les "Bulldogs" ont fait la différence en fin de match, samedi aux Eaux-Minérales contre Yverdon.

18 nov. 2013, 06:45
data_art_7550862.jpg

"Un grand merci à l'équipe pour son soutien , lâchait, ému, l'attaquant morgien Frédéric Kursner. Ce fut vraiment un match spécial pour moi ce soir. Les gars m'ont vraiment porté pour cette rencontre remplie d'émotion. Ce groupe est formidable. " L'émotion était palpable aussi bien dans le vestiaire des "Bulldogs" que dans la patinoire lors de la l'hommage fait à la maman de Frédéric Kursner, décédée jeudi dernier.

Une semaine difficile, donc, pour la troupe de Laurent Perroton, également touchée par une grosse épidémie de grippe avant la réception de la lanterne rouge du championnat. L'équipe yverdonnoise imposait d'entrée un combat physique qui déstabilisait Forward. Hauts sur la glace afin de limiter la prise de vitesse des attaquants locaux, les joueurs de Christian Renaud étaient cependant passablement limités techniquement. Les "Bulldogs", bien que peu en jambes, dominaient le début de la rencontre. Mais la première - et seule (!) - pénalité concédée par la formation de La Côte permettait à Yverdon de virer en tête après le premier tiers.

 

Période médiane maîtrisée

 

Cette réussite réveillait l'ego des Morgiens. Un second tiers maîtrisé dans son ensemble leur permettait d'inverser le score. Après plusieurs gros arrêts du portier visiteur, Kursner (30 e ), puis Mathew Stastny (36 e ) trouvaient la faille. L'attitude retrouvée a plu à l'entraîneur Laurent Perroton: " On a eu une très grosse envie dans la deuxième période. On aurait pu marquer davantage mais leur gardien a fait beaucoup d'arrêts. Je savais qu'on allait vivre une partie difficile à cause des événements qui se sont passés. Cela explique en partie notre prestation moyenne durant ce match ."

A nouveau dans leurs travers au cours du dernier tiers, les Morgiens peinaient. Enchaînant les approximations et les mauvais choix, ils perdaient pied face à un modeste adversaire. Conséquence, l'ancien "Bulldog" Vincent Deriaz s'offrait un doublé à dix minutes de la sirène finale, portant le score à 2-3.

 

"Offrir la victoire à Frédéric"

 

Laurent Perroton changeait alors sa tactique et parvenait à remobiliser ses troupes. En l'espace d'une minute, Kursner (55 e ) et Schneider (56 e ) prouvaient que le groupe sait faire preuve d'abnégation. " Le coach a su changer son système au bon moment , relevait Frédéric Kursner. On a pu mettre davantage de pression afin de gagner cette rencontre. Il y avait aussi une énergie positive sur le banc qui nous a portés en fin de partie. " Cette victoire à l'arraché (4-3) met en avant la force mentale de Forward. " Ce groupe est très solidaire , relevait Laurent Perroton. Malgré les circonstances difficiles, l'équipe était soudée et avait la volonté de se surpasser afin d'offrir cette victoire à Frédéric. Maintenant, il faut que l'on arrête de se mettre au niveau de nos adversaires. Je suis sûr qu'il y aura une remobilisation contre Neuchâtel. "

Votre publicité ici avec IMPACT_medias