JO 2014: le Français Martin Fourcade décroche l'or de la poursuite, Björndalen chocolat

Dans une course qui comprend l'homme le plus titré des Jeux Olympiques d'hiver, le Norvégien Ole Einar Björndalen, le Suisse Serafin Wiestner a tenté de tirer son épingle du jeu. Mais le Grison n'a eu aucune chance face aux meilleurs biathlètes. C'est le Français Martin Fourcade qui s'est imposé devant le Tchèque Moravec et un autre Français, Jean-Guillaume Béatrix.

10 févr. 2014, 16:38
Le Français Martin Fourcade a déjoué les plans du roi du biathlon, le Norvégien Björndalen, en remportant l'or de la poursuite homme lundi. Le Norvégien termine 4e.

Après la première course de biathlon de Sotchi, remportée par l'indéboulonnable Ole Einar Björndalen qui est devenu l'homme le plus titré des JO d'hiver en remportant le sprint samedi, la déception est aussi de mise pour Benjamin Weger, le leader du biathlon suisse. Le Haut-Valaisan ne faisait certes pas partie des favoris, mais il s'attendait à beaucoup mieux que ce lointain 63e rang, à 2'27 de Björndalen.

Benjamin Weger a même été battu par son jeune compatriote Serafin Wiestner. Pour sa première course aux JO, le Grison de 22 ans s'était classé 40e. Et contrairement à son aîné, il peut donc participer à la poursuite ce lundi, réservée au top 60 du sprint.

S'il ne figure évidemment pas parmi les favoris, le Grison qui partira avec le dossard n° 40 n'aura rien à perdre ce lundi cherchera surtout à gagner en expérience sur les 12,5 kilomètres de la poursuite dont le coup d'envoi est donné à 16 heures.

Et c'est le roi Ole Einar Björndalen qui donnera d'embléele rythme à la meute des biathlètes en prenant le premier le départ.

Après le premier tir couché et 6'47 de course, le Français Martin Fourkade auteur d'un sans faute prenait la tête de course durant quelques centaines de mètres. Il n'en fallait pas tant pour que Björndalen reprenne les devants. Mais le Norvégien manquait l'un de ses cinq tirs dans le deuxième pas et était condamné à un petit tour supplémentaire de pénalité.

Le Français Marint Fourcade, toujours sans faute aux tirs, profitait de la chute du Canadien Le Guellec pour reprendre les commandes en tête du peloton devant l'Autrichien Landertinger et le Tchèque Jaroslav Soukup. Le Norvégien parvenait pourtant à revenir sur eux en cinquième position.

Au premier tir debout, les trois premiers tournaient tous suite à leurs tirs manqués. Björndalen qui quittait le pas de tir quelques secondes plus tard devait en faire autant.

Le Français s'élançait à grandes foulées vers le dernier pas de tir debout où il réalisait un troisième sans-faute de la course et repartait du pas de tir avec 15 secondes d'avance sur le Tchèque Moravec et 39 seconde sur un deuxième tricolore, Jean-Guillaume Beatrix.

Martin Fourcade apporte la première médaille d'or à la France. Le Tchèque Ondrei Moravec remportait l'argent. Et le Français Jean-Guillaume Beatrix complétait le podium à quelques dizaines de centimètres devant le roi déchu, Ole Einar Björndalen.

Quant au Grison Serafin Wiestner qui avait dû effectuer 2 puis 1 puis 3 puis 1 tours de pénalité, il termine en toute fin de peloton à la 57e place sur 60 partants.