Votre publicité ici avec IMPACT_medias

JO 2018: Dario Cologna désigné porte-drapeau de la Suisse

Dario Cologna, triple champion olympique de ski de fond, a été désigné porte-drapeau de la Suisse aux jeux olympiques d'hiver à Pyeongchang. Il succède au sauteur Simon Ammann, élu en 2014 à Sotchi.

08 févr. 2018, 06:54
Le Grison s'est dit "très honoré et fier" de cette désignation.

Le triple champion olympique de ski de fond Dario Cologna sera le porte-drapeau de la Suisse aux 23es Jeux olympiques d'hiver à Pyeongchang, lors de la cérémonie d'ouverture de vendredi. L'homme dispose d'une grande aura au pays et est en forme: il vient de remporter le Tour de Ski pour la 4e fois et se présente en Corée du Sud comme double tenant du titre (sur 15 km et le skiathlon).

"Les critères de désignation sont une affaire de coeur, de chiffres et d'impact auprès du public", a résumé le chef de mission Ralph Stöckli. A cet égard, avec son formidable palmarès et son statut d'ancienne personnalité suisse de l'année (en 2012), Cologna était l'homme de la situation. Il succède comme porte-étendard au sauteur Simon Ammann, désigné en 2014 à Sotchi, et au patineur Stéphane Lambiel (en 2010 à Vancouver).

 

 

Le Grison s'est dit "très honoré et fier" de cette désignation. "J'espère que cela me donnera un élan supplémentaire", a déclaré le fondeur, qui n'a pas hésité longtemps à accepter. Porter l'étendard helvétique ne devrait pas lui poser trop de problème, malgré le froid et le vent annoncés. Cologna pourra attendre dans une chambre au chaud avant son entrée dans le stade. Il ne restera pas exposé debout dehors plus de quinze à vingt minutes, a précisé Ralph Stöckli. Autant de raisons qui font qu'il n'a pas hésité à accepter son rôle, malgré le programme chargé qui l'attend. Il est en effet annoncé dans cinq disciplines à ces Jeux (skiathlon, 15 km, sprint par équipes, 50 km et relais 4 x 10 km), et cela dès dimanche avec le skiathlon.

Les températures pour la cérémonie d'ouverture sont annoncées entre - 2 et - 5 degrés, soit une dizaine de degrés de plus que ces derniers jours. Le vent pourrait souffler à 35 m/s, par un ciel nuageux. Dario Cologna, le montagnard, en a vu d'autres.

Swiss Olympic a annoncé par ailleurs quelques élémentaires mesures de prudence au sein de la délégation (athlètes et officiels), pour prévenir les risques de contracter le norovirus qui a fait des ravages parmi les forces de sécurité sud-coréennes à Pyeongchang ces derniers jours. Pour l'heure, le virus ne s'est pas propagé aux athlètes, mais ceux-ci préfèrent éviter de serrer des mains. Les salutations se font poing contre poing.

 

 

Ralph Stöckli s'est, d'une façon générale, montré enthousiaste au sujet des conditions rencontrées sur place. Les entraînements se passent bien, l'accueil est très amical, et le feed-back des athlètes se révèle très positif. Le froid ne suscite aucune plainte.

Les Suisses défileront en nombre pour la cérémonie d'ouverture. Swiss Olympic a annoncé la présence de quelque 120 athlètes sur les 170 sélectionnés, plus une bonne cinquantaine d'officiels, soit un total de 170 à 180 personnes.

Votre publicité ici avec IMPACT_medias