Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Lea Sprunger déborde d'ambition pour 2020

En pleine préparation en Afrique du Sud, l'athlète ginginoise, Lea Sprunger, se sent déjà très bien pour attaquer 2020.

07 janv. 2020, 11:03
Lea Sprunger participera aux Mondiaux en salle à Nanjing, en Chine.

Lea Sprunger déborde d'ambition à l'aube d'une année 2020 dont le point culminant sera évidemment le rendez-vous olympique à Tokyo en août. Mais ce ne sera pas l'unique objectif de l'athlète vaudoise.

La Suissesse, âgée de 29 ans, a entamé sa préparation au début novembre, soit un peu plus tard que d'habitude. Elle a eu besoin d'une pause après une longue saison. Lea Sprunger a affirmé se sentir déjà très bien et "un peu en avance sur ma forme de l'an passé", selon un communiqué.

Elle se trouve présentement en Afrique du Sud pour un stage de préparation. La championne d'Europe du 400 m haies a commencé le travail spécifique pour la saison indoor. Elle veut participer au Word Indoor Tour sur 400 m, à partir du 31 janvier à Karlsruhe. "Si tout se déroule bien et que ma forme est à la hauteur, je vais prendre part avec des ambitions de médaille aux Mondiaux en salle à Nanjing", a-t-elle dit. Ces épreuves auront lieu du 13 au 15 mars.

Après la saison indoor, la Vaudoise fera un stage de trois semaines en Floride, puis elle poursuivra l'essentiel de sa préparation aux Pays-Bas. Si son calendrier des meetings n'est pas encore totalement défini, elle s'alignera évidemment à Athletissima à Lausanne et au Weltklasse de Zurich.

Les Jeux olympiques de Tokyo, puis les championnats d'Europe à Paris, constitueront deux rendez-vous importants. Pour Tokyo, "je suis en position de me battre pour une médaille", explique Lea Sprunger. "Je travaille dur tous les jours pour atteindre cet objectif. Je sais que je dois monter encore d'un cran ou deux dans les 200 prochains jours", précise l'athlète qui avait fini 4e du 400 m haies aux Mondiaux de Doha.
 

Votre publicité ici avec IMPACT_medias