Lea Sprunger: "Si j’arrive en finale, je jouerai la gagne!»

Ce vendredi à Belgrade, s’ouvrent les championnats d’Europe en salle. Lea Sprunger fait figure de favorite sur 400 m.
02 mars 2017, 13:54
Sous l'oeil de son coach Laurent Meuwly, Lea Sprunger arrive lancée à Belgrade.

Avec un premier tour prévu vendredi, dès 9h45, dans l’imposante Kombank Arena, Lea Sprunger sera très rapidement dans le bain. La Ginginoise débarque à Belgrade avec l’ambition chevillée au corps. Leader des tabelles européennes après sa meilleure performance mondiale (51’’46, le 5 février à Macolin), l’athlète du COVA Nyon rejoint les rangs des favorites du 400 m – épreuve au sein de laquelle est également engagée sa partenaire d’entraînement Sarah Atcho.

Médaillée de bronze sur 400 m haies, l’été dernier aux championnats d’Europe à Amsterdam, la Ginginoise souhaite disputer sa première finale lors d’un grand rendez-vous en salle. Mieux, elle cherchera à grimper sur un nouveau podium européen, samedi. Elle peut même résolument viser l’or. Sur les trente-et-une filles engagées sur la distance, en Serbie, aucune n’a couru plus vite que la Suissesse cet hiver. Parmi ses adversaires, la Tchèque Zuzana Hejnova, la Danoise Sara Slott Petersen, la Française Floria Guei et les Britanniques Eilidh Doyle et  Laviai Nielsen.

La confiance emmagasinée par wagon devrait la porter. Le 400 m en salle, avec un premier tour en couloir et un second à la bagarre, demande de la tactique. «A Belgrade je ne pourrai pas me permettre de dérouler. Mais le fait de détenir le meilleur temps me donne confiance. Si j’arrive en finale, je jouerai la gagne!» dit Lea Sprunger, qui fêtera ses 27 ans dimanche, au lendemain de la finale.

par Florian Sägesser