Netball: troisièmes championnats d'Europe pour Laura Rigby

A 16 ans, Laura Rigby va, ce week-end à Belfast, représenter la Suisse M17 pour ses troisièmes Européens.
02 mars 2017, 16:58
/ Màj. le 02 mars 2017 à 17:50
Laura Rigby et la tenue de l'équipe de Suisse M17 qu'elle portera du 3 au 5 mars pour les championnats d'Europe.

Apparue très récemment sur l’échiquier international – sa fédération n’a été créée qu’en 2009 – la Suisse suit son petit bonhomme de chemin, tentant de se créer une petite place à l'échelon européen, grâce à ses équipes nationales seniors et M17. C'est au sein de cette équipe junior qu'évolue Laura Rigby, 16 ans.

Etonnant lorsque l'on sait que la fille de Karen Rigby, secrétaire et joueuse de l’Aubonne Girls Netball Association (AGNA), ne pratique le netball que depuis trois ans. "J'ai commencé lorsque j'étais à l'école à Lausanne, raconte l'adolescente. J’ai été très chanceuse. J’ai commencé ce sport alors qu’il commençait tout juste à exister en Suisse. C’était tout nouveau, tout le monde le découvrait en même temps, c’était une aventure très excitante. J'ai rapidement eu l’opportunité d’entrer dans le cadre suisse, destiné aux jeunes filles qui voulaient pratiquer le netball à un niveau plus élevé. J'ai été prise à l'issue de sélections et je fais depuis partie de l’équipe nationale."

Après une première participation en 2015 en Angleterre et une deuxième à Gibraltar l'an dernier, la sportive de Bougy-Villars va prendre part à ses troisièmes championnats d'Europe "développement" - soit le niveau au-dessous des nations majeures telles que l'Angleterre ou l'Ecosse - qui se dérouleront du 3 au 5 mars à Belfast, en Irlande du Nord.

«On espère faire aussi bien qu’il y a deux ans, où on avait gagné. En 2016, à Gibraltar, nous avions terminé deuxièmes après avoir été battues par l’équipe locale. A Belfast, où nous allons affronter l'Irlande du Nord B, Gibraltar une nouvelle fois et la République d'Irlande. Nous allons de tenter de gagner à nouveau!"

Le regret des JO

Membre de l'équipe de netball de l'Ecole internationale de la Châtaigneraie, à Founex, où elle étudie actuellement, Laura est également entraîneur adjoint à l'AGNA. "C’est le premier sport que je fais vraiment à fond et je m'y investis beaucoup. On s’amuse énormément, il y a un super état d'esprit. C’est un sport positif. Et même si parfois c’est dur, on s’améliore tout le temps, ce n’est jamais frustrant. C’est dur à expliquer exactement. C’est mon sport, quoi!" ajoute-t-elle en riant.

Son seul regret? Que le netball ne soit pas aux Jeux olympiques. "C'est dommage. On entend toujours dire que c’est parce que c’est un sport féminin, qu’il faudrait plus d’hommes. Mais en natation synchronisée, il n’y a que des femmes... alors pourquoi ne pas voir un jour peut être le netball aux Jeux? Ce serait cool !"

par Arnaud David