JO 2014: Didier Cuche ne représentera pas les athlètes au CIO

Le skieur neuchâtelois Didier Cuche échoue dans sa tentative d'entrer à la commission des athlètes du CIO. Le biathlète norvégien Bjoerndalen et la hockeyeuse canadienne Wickenheiser ont été choisis par les sportifs présents à Sotchi.

20 févr. 2014, 13:09
L'ancien skieur Didier Cuche n'a pas obtenu les faveurs des athlètes présents à Sotchi.

Didier Cuche n'a pas été élu à la commission des athlètes du CIO, une fonction qui va de pair avec le statut de membre de la prestigieuse organisation. Les athlètes présents aux JO de Sotchi ont désigné le biathlète norvégien Ole Einar Bjoerndalen et la hockeyeuse canadienne Hayley Wickenheiser.

Il a manqué une septantaine de suffrages à Cuche, qui est arrivé en troisième position sur neuf candidats. Le skieur alpin neuchâtelois, retraité du circuit depuis mars 2012, a recueilli 686 voix, contre 1087 à Ole Einar Bjoerndalen - qui a fait un tabac - et 758 Hayley Wickenheiser, élue en deuxième position.

La scrutin a débouché sur une participation record de 80,87 %, a annoncé le CIO. Les électeurs étaient les 2871 sportifs présents à Sotchi, qui avaient à choisir entre des candidats de neuf pays.

Pas moins de cinq postulants étaient issus du ski alpin, dont Didier Cuche. Cette surreprésentation n'a pas suffi et a plutôt même desservi les représentants de ce sport, leurs voix se dispersant. Les électeurs ne pouvaient en effet choisir qu'un seul candidat d'un même sport.

Pour Bjoerndalen, un bonheur n'arrive jamais seul. Le Norvégien âgé de 40 ans était devenu la veille, après son titre dans le relais par équipes en biathlon, le sportif le plus décoré dans l'histoire des JO d'hiver (13 médailles). Triple championne olympique de hockey sur glace avec le Canada, Hayley Wickenheiser était la porte-drapeau de la sélection canadienne à Sotchi.

Bjoerndalen et Wickenheiser remplacent à la commission des athlètes la fondeuse canadienne Rebeca Scott et le hockeyeur finlandais Saku Koivu, parvenus au bout de leur mandat de huit ans.

La Suisse est très largement représentée au CIO, avec cinq membres: Patrick Baumann, Sepp Blatter, Denis Oswald, René Fasel et Gian-Franco Kasper.

L'été 2012, le judoka vaudois Sergeï Aschwanden avait lui aussi été candidat à cette commission mais n'avait pas été élu.