Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Lara Gut ne termine "que" septième au super-G de Garmisch

Alors que les Suissesses visaient un podium à Garmisch, elles sont à nouveau passées au travers. La meilleure d'entre-elles, Lara Gut n'a terminé que septième. Déception.

03 mars 2013, 13:43
Alors que les Suissesses comptaient monter sur le podium à Garmisch (All), elles se contentent des places d'honneur, à l'image de Lara Gut qui termine 7e du super-G.

Mission ratée pour les Suissesses à Garmisch. Alors qu'elles visaient le podium en Bavière, elles ont dû se contenter des places d'honneur, à commencer par Lara Gut, au 7e rang dimanche en super-G.

Déjà 4e samedi en descente, la Tessinoise a prouvé une nouvelle fois qu'elle faisait partie de l'élite en vitesse. Comme souvent, la réussite lui a toutefois fait défaut pour prétendre à mieux qu'une énième place dans le top 10 (contre un seul podium cette saison).

Dimanche, la fille de Comano a tout perdu dans les dernières courbes. Alors qu'elle tutoyait les meilleures, elle s'est montrée trop gourmande en choisissant des trajectoires osées. Corollaire, un retard de près d'une seconde (0''93) sur la ligne sur sa copine autrichienne Anna Fenninger.

La Salzbourgeoise a glané le troisième succès dans sa carrière, le premier en super-G. Elle a, surtout, commis un crime de lèse-majesté en évinçant Maria Höfl-Riesch, qui pensait bien tenir la victoire dans sa ville de Garmisch.

La performance d'Anna Fenninger a aussi éjecté Tina Maze du podium, un événement rare cet hiver. La Slovène (4e dimanche) a toutefois conservé la tête en Coupe du monde du super-G, où seule l'Américaine Julia Mancuso (3e) peut encore la menacer (à 55 points).

Derrière Lara Gut, la Suisse a décroché un autre top 10 grâce à Fabienne Suter (9e). Même si elle n'a pas skié à son meilleur niveau, la Schwytzoise a montré une belle réaction, elle qui avait inexistante depuis vendredi à Garmisch (25e et 31e).

Les Suissesses quittent toutefois la Bavière sur un sentiment d'échec. Et notamment leur entraîneur Hans Flatscher, lui qui avait affirmé qu'il voulait au moins un podium durant ces trois jours de course.

Votre publicité ici avec IMPACT_medias