Ski alpin – Coupe du monde: les Suisses largués en parallèle, Hirschbühl l’emporte

Week-end à oublier pour le ski suisse à Lech/Zürs lors des parallèles. Après la déception féminine, les messieurs ont fait pire avec aucun représentant en phase finale. On peut dire que cet unique week-end de parallèle n’a pas soulevé l’enthousiasme dans les rangs de Swiss-Ski.
14 nov. 2021, 17:46
Christian Hirschbühl (à gauche) a remporté sa première course de Coupe du monde.

Week-end à oublier pour le ski suisse à Lech/Zürs lors des parallèles. Après la déception féminine, les messieurs ont fait pire avec aucun représentant en phase finale.

A lire aussi: Ski alpin: non vaccinés, les Suisses Kryenbühl et Weber absents à Lake Louise

Déjà que les meilleurs de la discipline côté helvétique (Odermatt, Meillard, Murisier) n’avaient pas fait le déplacement en Autriche, on peut dire que cet unique week-end de parallèle n’a pas soulevé l’enthousiasme dans les rangs de Swiss-Ski.

Après la performance très moyenne des dames la veille et la 12e place d’Andrea Ellenberger comme meilleur résultat, les messieurs ont été encore moins bons. Le meilleur d’entre eux, Gino Caviezel, a fini 20e et éjecté de la manche finale pour 0''11. Cedric Noger s’est classé 22e, Daniele Sette 28e et Marco Reymond 39e. Les deux autres Suisses engagés n’ont pas rallié l’arrivée, Thomas Tumler se faisant éliminer lors du premier tracé et Livio Simonet sur le deuxième.

Pour mettre un peu de baume au coeur des Helvètes, on peut signaler que même les cadors du géant ont eu de la peine. Ainsi Luca de Aliprandini, Stefan Luitz, Filip Zubcic et un trio français composé d’Alexis Pinturault, Thibaut Favrot et Victor Muffat-Jeandet ont regardé la phase finale à la télévision.

Le dernier carré a vu deux Norvégiens et deux Autrichiens s’affronter. Et les représentants de la Wunderteam ont redoré leur blason. Christian Hirschbühl a remporté sa première course de Coupe du monde en battant en finale son coéquipier Dominik Raschner. La 3e place est revenue au jeune Atle Lie McGrath qui a dominé son illustre compatriote Henrik Kristoffersen.