Ski alpin: l’Américaine Mikaela Shiffrin sera bien de retour à Are

Absente depuis le décès de son père, l’Américaine Mikaela Shiffrin sera bien de retour à Are, en Suède. La skieuse, qui fête ses 25 ans vendredi, n’est plus apparue en compétition depuis l’étape de Bansko (Bulgarie) du 24 au 26 janvier.

11 mars 2020, 11:55
Mikaela Shiffrin entend bien se battre pour le grand globe.

L’Américaine Mikaela Shiffrin, absente depuis le décès soudain de son père, fera bien son retour en Coupe du monde lors des dernières courses de l’hiver à Are (Suède) de jeudi à samedi.

«Are tient une place à part dans mon cœur depuis le début de ma carrière, il me semble que c’est le bon endroit pour retrouver la famille du circuit de Coupe du monde et essayer de courir de nouveau», a-t-elle écrit mardi sur les réseaux sociaux.

La skieuse, qui fête ses 25 ans vendredi, n’est plus apparue en compétition depuis l’étape de Bansko (Bulgarie) du 24 au 26 janvier.

Elle avait fait l’impasse sur l’épreuve de Rosa Khutor (Russie) pour se concentrer sur l’entraînement, puis la native de Vail est rentrée dans le Colorado après le décès soudain de son père Jeff (65 ans) le 3 février.

 

 

Shiffrin a donc également manqué les étapes de Garmisch, de Kranjska Gora et de Crans-Montana.

«Cependant mon cœur reste brisé donc je limiterai mes interactions avec les médias, les spectateurs et les autres compétitrices», a-t-elle prévenu.

La double championne olympique et quintuple championne du monde avait annoncé son retour en Europe la semaine dernière, mais avait indiqué qu’elle n’était pas sûre de pouvoir renouer avec la compétition.

Largement en tête du classement général fin janvier et en route vers un 4e sacre consécutif, Shiffrin a été dépassée par l’Italienne Federica Brignone sur laquelle elle compte 153 points de retard.

Il ne reste plus que trois courses à disputer, les finales prévues en Italie ayant été annulées à cause de l’épidémie de nouveau coronavirus.

Remonter son retard sur Brignone paraît ardu mais pas impossible, Shiffrin étant capable de gagner les trois courses prévues: un géant parallèle jeudi, un géant vendredi et un slalom samedi.