Ski alpin: Ramon Zenhäusern termine 2e du premier slalom de Chamonix

Ramon Zenhäusern a terminé 2e du premier slalom de Chamonix ce samedi. La course a été remportée par le Français Clément Noël.

30 janv. 2021, 13:20
Switzerland's Ramon Zenhaeusern speeds down the course during an alpine ski, men's World Cup slalom, in Chamonix, Saturday, Jan. 30, 2021. (AP Photo/Gabriele Facciotti)

Ramon Zenhäusern a pris la 2e place du premier slalom de Chamonix remporté par Clément Noël pour 0''16. Luca Aerni termine 4e au prix d'une superbe remontée sur une piste qui a creusé.

Il n'a manqué que 16 centièmes à Ramon Zenhäusern pour signer son troisième succès en slalom en Coupe du monde. Le géant de Bürchen a réalisé une superbe fin de parcours, mais une erreur sur le haut lui a coûté trop de temps. Le Haut-Valaisan confirme en revanche qu'il est bien le leader des slalomeurs helvétiques. Déjà vainqueur à Alta Badia en décembre, "RZ" s'offre son deuxième podium de la saison, le cinquième dans sa discipline. En tête au sortir de la première manche, Marco Schwarz complète le podium et prouve une fois encore qu'il est d'une régularité métronomique.

 

 

Mais la performance la plus impressionnante est à mettre au crédit de Luca Aerni. 29e à l'issue du premier tracé, le skieur de Crans-Montana a parfaitement su profiter d'une piste "propre", lui qui s'est élancé en deuxième. Aerni a découpé le deuxième tracé. Il a notamment relégué son dauphin, Christian Hirschbühl, à 0''88. L'Autrichien fut le seul à être dans la même seconde que le Valaisan d'origine bernoise.

En prenant un maximum de risques, le champion du monde du combiné en 2017 a bien failli faire "une Marc Berthod" à Adelboden. On se souvient en effet qu'en 2007, le Grison avait remporté le slalom dans la station bernoise alors qu'il était 27e avec plus de 2''70 de retard.

Il en a manqué un tout petit peu cette fois-ci, puisqu'Aerni finit 4e à 0''47 de Clément Noël. Le Français, tenant du titre sur cette piste, a décroché son 7e succès en Coupe du monde. Sur une piste qui a pris cher au fil des passages en raison de la pluie et des températures douces, éviter les trous et les bosses relevait presque davantage du cyclo-cross que du ski alpin.