Ski nordique: les Suisses pas fameux à domicile en Coupe du monde de saut à Engelberg

Seul Gregor Deschwanden, meilleur sauteur suisse depuis le début de la saison, a fait un résultat correct à Engelberg. Le Norvégien Halvor Egner Granerud s'est imposé sur l'épreuve.

19 déc. 2020, 18:24
Gregor Deschwanden a été le meilleur Suisse sur le tremplin du Titlis.

Le premier des deux concours Coupe du monde n'a pas souri aux Suisses à Engelberg. Sur le tremplin du Titlis, seul Gregor Deschwanden est entré en finale, où il s'est classé 27e.

Deschwanden, qui est l'Helvète le plus en vue depuis le début de la saison, a effectué deux sauts corrects à défaut d'être brillants, à 120 et 119,5 m. Mais il attendait sans doute mieux puisque son objectif affiché était de se hisser dans le top 15. Ce résultat est son moins bon de la saison.

A lire aussi : premier succès en Coupe du monde pour Nadine Fähndrich

Les deux autres sauteurs suisses engagés n'ont pas réussi à se qualifier pour la finale. Le vétéran Simon Ammann s'est posé à 111 m et n'a été classé qu'au 39e rang. Il attend ainsi toujours ses premiers points de l'hiver en Coupe du monde. Le jeune Dominik Peter (19 ans) a manqué son affaire sur le Titlis. Son modeste saut à 105,5 m ne lui a valu que la 42e place.

La victoire est revenue au Norvégien Halvor Egner Granerud, auteur de sauts à 133,5 et 138 m. Il a fêté un quatrième succès consécutif en Coupe du monde. Le podium a été complété par le Polonais Kamil Stoch (134 m deux fois) et le Slovène Anze Lanisek (137,5/133 m).