Super-G: Svindal s'impose à Val Gardena, triplé norvégien

Les hommes disputaient ce vendredi en début d'après-midi un Super-G, sur la piste de Val Gardena, en Italie. C'est le Norvégien Aksel Lund Svindal qui s'est imposé devant deux compatriotes: Jansrud et Kilde. Les Suisses sont très loin. Le meilleur d'entre eux, Thomas Tumler, pointe au 12e rang.
18 déc. 2015, 13:23
Les Suisses n'ont pas fait illusion sur la piste très peu enneigée de la Saslong

Les Norvégiens n'ont laissé que des miettes aux autres nations, lors du super-G de Val Gardena (It) remporté par Aksel Lund Svindal devant deux compatriotes, Kjetil Jansrud et l'inattendu Aleksander Aamodt Kilde. Comme redouté, les tauliers suisses n'ont guère été à leur avantage mais la relève a pour une fois montré le bout de son nez, grâce à Ralph Weber (11e) et Thomas Tumler (13e).

Svindal, dont il s'agit du quatrième succès dans la spécialité sur la Saslong après 2009, 2012 et 2013, a devancé de 34 centièmes un Jansrud qui peut s'en vouloir d'avoir commis une faute peu après le premier intermédiaire, et de 44 centièmes le prodige Aleksander Kilde (23 ans). Le champion du monde juniors 2013 de géant n'avait jamais fait mieux que septième en Coupe du monde, récemment à Beaver Creek (EU) et en février à Saalbach (Aut), à chaque fois en super-G.

L'Attacking Viking a remporté sa quatrième victoire de la saison après ses succès à Beaver Creek (descente) et Lake Louise (doublé descente - super-G), la vingt-neuvième de sa carrière. Il revient ainsi à 23 points de l'Autrichien Marcel Hirscher (non partant vendredi) et de sa première place au classement général. La lutte entre les deux hommes promet d'être serrée jusqu'au bout de l'hiver.

Tandis que la Norvège fêtait le troisième triplé de son histoire sur le Cirque blanc - le premier depuis 1998 -, la Suisse se contentait de limiter au mieux la casse. Mais casse il y a quand même eu sur l'exigeante et remuante Saslong, tout au long de laquelle Carlo Janka (30e) n'a jamais été dans le rythme et Patrick Küng (36e) a affiché son manque de forme et de confiance. Les routiniers loin du bal (Sandro Viletta 27e), il a fallu s'en remettre à la nouvelle vague qui, enfin, a commencé de répondre aux attentes.

Parti avec le dossard 45, Ralph Weber a surgi de nulle part pour frôler, à 22 ans, le deuxième top 10 de sa jeune carrière. L'air italien de fin d'année convient visiblement à merveille au Saint-Gallois qui avait terminé 10e de la descente de Santa Caterina le 28 décembre 2014.

"J'ai effectué de gros progrès sur le plan technique après avoir pu travailler au sein d'un plus petit groupe. Même ma blessure ne m'a pas perturbé", a expliqué Weber, qui disputait vendredi sa première course de la saison après s'être blessé à un genou à la mi-octobre. La question est désormais de savoir s'il pourra confirmer samedi, toujours à Val Gardena, mais en descente cette fois-ci.

A 26 ans, Thomas Tumler n'incarne plus vraiment la jeunesse dans les rangs de Swiss Ski. Mais le Grison a vraisemblablement besoin de temps pour s'installer parmi les meilleurs du Cirque blanc et son éclosion actuelle tend à en apporter la preuve. Déjà douzième lors du super-G de Beaver Creek au début du mois, Tumler commence de se faire une place dans le top 15 mondial. Ce n'est pas pour déplaire à Swiss Ski.