Wengen: les Suisses à la peine à l'entraînement

Les Suisses se sont montrés à la peine lors du second entraînement en vue de la descente du Lauberhorn ce week-end à Wengen. Patrick Küng, meilleur helvète, pointe au douzième rang.

16 janv. 2013, 18:01
Les Suisses sont à la peine à Wengen.

Les Suisses n'ont pas rassuré lors du deuxième entraînement en vue de la descente de Wengen. Le meilleur représentant helvétique a été Patrick Küng au 12e rang.

Le Glaronais, qui avait déjà été le Suisse le plus rapide mercredi (8e), a concédé 1''06 au Français Johan Clarey, vainqueur de cet entraînement devant son compatriote Adrien Théaux. "Je suis satisfait de mes deux premières journées. J'ai pu faire un gros bloc d'entraînement la semaine dernière et cela m'a fait du bien", a commenté Küng. "J'espère prendre encore confiance pour la course de samedi", a-t-il ajouté.

Si Marc Gisin a aussi limité les dégâts (15e), les autres Suisses ont perdu beaucoup de temps. A l'image de Carlo Janka (28e à 2''25) et, surtout, de Didier Défago (47e à 3''85). Le Valaisan s'est fait l'auteur d'une grosse erreur dans le Kernen-S, le passage clef du Lauberhorn.

Le troisième et dernier entraînement de jeudi ne sera donc pas de trop pour Janka et Défago. Largués lors des deux premières sessions chronométrées, les deux anciens vainqueurs de Wengen (2009 pour Défago, 2010 pour Janka) sont loin d'avoir retrouvé leurs marques sur la piste la plus longue du circuit (4,5 km).

"En plus de ma faute dans le Kernen-S, j'ai aussi perdu énormément de temps sur le haut du parcours. Je ne sais pas pourquoi. Nous devrons analyser cela à la vidéo et trouver une solution", a expliqué Défago.

Les Français sont, eux, déjà dans le coup avec le duo Clarey/Théaux. Il en est de même pour plusieurs favoris pour la course de samedi. Vainqueur en 2011, l'Autrichien Klaus Kröll s'est classé au 3e rang mercredi, juste devant Aksel Lund Svindal. Auteur du meilleur temps du premier entraînement, le Norvégien se sent décidément bien cette année sur le Lauberhorn.