Réservé aux abonnés

Sotchi, grande première ternie

10 oct. 2014, 00:01

La F1 a planté son chapiteau cette semaine à Sotchi, pour le premier Grand Prix de Russie de l'histoire, quelques jours seulement après le dramatique accident de Jules Bianchi, toujours entre la vie et la mort au Japon. La fête voulue par le président russe Vladimir Poutine va donc être gâchée, non pas tant à cause des tensions en Ukraine, mais parce qu'un membre de la grande famille de la F1 est touché dans sa chair avec Jules Bianchi, représentant idéal de ce sport: beau, modeste, gentil, et pilote de réserve de la Scuderia Ferrari.

Jeudi matin, le jeune Niçois de 25 ans était toujours da...