Réservé aux abonnés

Nyon Basket Féminin a hâte d’être à dimanche pour l’acte III de la finale

Mercredi, à Saint-Léonard, les Nyonnaises ont subi la loi d’Elfic (81-64) lors du deuxième match de la finale des play-off de LNA. Suite dimanche au Rocher (16h).
12 mai 2022, 11:30
Les Nyonnaises (ici Miriam Uro-Nilie, Meline Franchina et Eva Ruga) ont été distancées au retour des vestiaires.

Trois jours après avoir causé une surprise de taille à Saint-Léonard, les Nyonnaises étaient-elles capables de bisser et de se jouer d’Elfic dans son antre? La question a taraudé les esprits mercredi soir avant le match II de la finale des play-off. A la mi-temps, l’interrogation était toujours d’actualité.

A lire aussi: Impérial, le Nyon Basket Féminin remporte l’acte I de la finale

Las pour les Nyonnaises, le troisième a rimé avec grand écart. Les Fribourgeoises s’étaient glissées dans leur costume de favori, et après Fogg, auteure de 8 des 10 premiers points de son équipe, Kroselj a donné le ton. Très présente, la Slovène a été la meilleure scoreuse (25 unités) de la rencontre.

Avec ses 15 points, Eléa Jacquot a enfoncé le clou. Remplaçant au pied levé Selena Lott, blessée à un genou, la Belge Maxuella Lisowa-Mbaka a pris dix rebonds mais a attendu la 28e minute avant d’inscrire son premier panier.

L’exemple d’Uro-Nilie

Elfic a retrouvé son assise défensive et Nancy Fora a limité le rayonnement de Jessica Loera, auteure quand même de 19 points. Miriam Uro-Nilie a présenté des stats en deçà de ses possibilités (3 sur 11 à deux points, 1/8 à trois points). L’exemple de l’Ukrainienne symbolise cette réussite qui a boudé les visiteuses.

Assistante d’Hakim Salem, Caroline Turin a nuancé le propos: «La réussite nous a fuis. Mais il faut aussi la favoriser, soit pas seulement shooter, mais prendre de bons shoots.» L’intéressée convenait pour le reste: «En 2e mi-temps, on a subi. On n’a pas été en mesure de garder le même rythme. Il y avait moins de liant dans l’équipe. On a commis trop d’erreurs en défense et en attaque.»

Vivement dimanche! On jouera à la maison, devant notre public. Je me réjouis.
Meline Franchina, capitaine du NBF

Pendant deux quarts, le NBF a pourtant prouvé qu’il avait les moyens de ses ambitions. Tous les espoirs dès lors sont permis.

«On a fait de bonnes choses. Il y a 1-1 dans la série. Vivement dimanche! On jouera à la maison, dans notre salle, avec nos repères, nos paniers, devant notre public. Je me réjouis.» Meline Franchina est galvanisée par son propre enthousiasme: «On ne va pas se laisser faire. On restera soudé, on jouera en équipe», promet-elle.

Figées dans le 3e quart

La capitaine nyonnaise a disputé la deuxième période avec un sparadrap au-dessus de l’œil gauche: «L’arcade sourcilière est ouverte, mais ce n’est pas grave.»

Rapide et adroite, Laure Margot (13 points) a encore signé une perf de choix: «J’aime avoir la satisfaction de tout donner, mais, bien sûr, je préfère accrocher la victoire. Au 3e quart, on n’a pas joué notre basket. On est resté figées sans qu’on puisse vraiment l’expliquer. Quand ça ne va pas en attaque, il faut assurer en défense. Mais là, on a eu quelques trous.»

Margot ajoute dans un même élan: «On se focalise déjà sur dimanche. On a hâte d’y être!» Cet état d’esprit et ces envies méritent d’être soutenus. Trouveront-ils le prolongement attendu sur le plan sportif?

Elfic Fribourg – Nyon Basket Féminin
81-64 (20-20 20-19 23-12 18-13)
Elfic: Giroud (10 points), Kroselj (25), Fora (6), Lisowa-Mbaka (4), Fogg (18), Zali (1), Jacquot (15), Dihigo Bravo (2), Stoianov.
Entraîneur: Romain Gaspoz.
Nyon Basket Féminin: Uro-Nilie (12 points), Loera (19), Margot (13), Ruga (7), Haas (6), Franchina (4), Ibrahim (3), Blanchard.
Entraîneur: Hakim Salem.
Notes: Saint-Léonard, 200 spectateurs. Elfic sans Lott (blessée à un genou, lésion au niveau des ligaments croisés). Nyon sans Lindt (blessée). Arbitres: Ashley Carr et Martin Schaub.