Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Djokovic écrase Nadal en finale à Pékin

Il a peut-être perdu sa place de numéro un mondial au profit de Rafael Nadal mais Novak Djokovic reste un impitoyable adversaire. En finale du tournoi de Pékin, le Serbe a infligé une cuisante défaite - la 3e de l'année - à l'Espagnol. (6-3; 6-4)

06 oct. 2013, 13:51
Djokovic a imposé sa loi à Rafael Nadal.

Novak Djokovic a pris dimanche une petite revanche sur Rafael Nadal, qui lui ravira officiellement sa place de no 1 mondial du tennis lundi, en battant l'Espagnol 6-3 6-4 en finale à Pékin.

Djokovic n'est peut-être plus que le dauphin de Nadal dans la hiérarchie mondiale, mais il lui a envoyé un message fort en lui infligeant sa première défaite de l'année sur dur et seulement son quatrième revers en 2013.

Quel que soit le résultat de cette finale, Djokovic était assuré de perdre sa place au sommet du tennis mondial après 101 semaines lundi matin lors de la publication du classement ATP.

Mais le Serbe n'a pas semblé perturbé par ce changement annoncé de hiérarchie, au contraire de Nadal, qui retrouvera son trône de no 1 mondial pour la première fois depuis juillet 2011.

Le Majorquin de 27 ans s'est rapidement retrouvé mené 3-0 et a concédé la première manche après seulement 35 minutes de jeu.

Rebelote dans le second set où Djokovic s'est emparé du service de son adversaire et a conservé son avantage malgré la puissance de Nadal, enfin retrouvé.

La revanche est douce pour Djokovic qui avait perdu ses trois précédentes confrontations avec Nadal cette année, en demi-finale de Roland-Garros et du Masters 1000 de Montréal, et en finale de l'US Open.

Djokovic, vainqueur pour la quatrième fois à Pékin, a empoché le 38e titre de sa carrière, le 4e de l'année après l'Open d'Australie, Dubaï et Monte-Carlo, alors que Nadal reste "bloqué" au chiffre exceptionnel de dix titres pour 2013.

La fin de saison s'annonce explosive entre les deux joueurs avec un Masters de Londres début novembre qui aura pour enjeux le classement mondial et l'envie de marquer les esprits en vue de 2014.

Votre publicité ici avec IMPACT_medias