Votre publicité ici avec IMPACT_medias

FedCup: la Suisse mène 2-0 face à la Suède

Les Suissesses Timea Bacsinszky et Belinda Bencic ont toutes deux remporté leurs matchs samedi lors du 1er tour du Groupe mondial II de FedCup face à la Suède à Helsingborg.

07 févr. 2015, 17:30
Timea Bacsinszky, de retour de l'Open d'Australie où elle a atteint le 3e tour, jouait son 18e match dans la compétition.
La logique a été pleinement respectée samedi à Helsingborg. La Suisse mène 2-0 face à la Suède au 1er tour du groupe mondial II de FedCup.

Timea Bacsinszky (WTA 36) a apporté le premier point à la formation du capitaine Heinz Günthardt en dominant Rebecca Peterson (WTA 222) 7-6 (7/4) 6-0 en 1h20'. Belinda Bencic (WTA 37) s'est montrée plus expéditive face au no 1 scandinave Johana Larsson (WTA 71), s'imposant 6-1 6-2.

La Suisse est donc bien partie pour se qualifier pour les barrages de promotion/relégation du groupe mondial I (18-19 avril), dans lesquels elle affronterait une équipe battue au 1er tour du groupe principal. Timea Bacsinszky aura l'opportunité de plier l'affaire dimanche dès 12h, vraisemblablement face à Johanna Larsson.

Brillante 16e de finaliste du récent Open d'Australie, Timea Bacsinszky a dû cravacher durant la première manche face à la modeste Rebecca Peterson. Menée 0-4 après un quart d'heure de jeu puis 2-5 par une joueuse de 19 ans qui effectuait ses débuts dans la compétition, elle devait même effacer une balle de set à 4-5 sur son service.

La Vaudoise de 25 ans serrait sa garde dans le jeu décisif, avant de survoler les débats dans un deuxième set où elle ne lâchait que 2 points sur son engagement. Elle pouvait ainsi fêter sa troisième victoire d'affilée en FedCup, la 14e en 25 matches de simple joués depuis ses débuts en 2005.

Battue d'entrée tant à Sydney qu'à Melbourne, Belinda Bencic a mis 71' pour s'offrir son premier succès de l'année. La St-Galloise de 17 ans, dont le bilan est désormais de 4-1 en simple dans la compétition, s'est montrée particulièrement efficace sur son engagement samedi.

Belinda Bencic n'a ainsi concédé qu'un seul break, qui permettait à Johanna Larsson de revenir à 1-1 dans le deuxième set. La quart de finaliste du dernier US Open terminait la partie avec 25 coups gagnants, pour seulement 14 fautes directes.

Votre publicité ici avec IMPACT_medias