Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Roland-Garros: Tsonga élimine Federer en trois sets secs et sonnants

Roger Federer (no 2) a perdu trois sets à zéro contre Jo-Wilfried Tsonga (no 6) en quarts de finale de Roland-Garros: 7-5,6-3, 6-3

04 juin 2013, 19:13
Federer n'a rien pu faire face à un Tsonga impérial.

Roger Federer, vainqueur de l'édition 2009, ne deviendra donc pas cette année l'unique détenteur du record du nombre de matches remportés à Roland-Garros (58). Cet honneur pourrait revenir à Rafael Nadal (no 3), qui cherchera à enlever son 57e succès à la Porte d'Auteuil mercredi face à Stanislas Wawrinka (no 9).

Cet échec est seulement le cinquième pour Roger Federer depuis que sa série de 36 quarts de finale consécutifs en "Major" a démarré en 2004 à Wimbledon. Mais c'est le cinquième enregistré au cours des 13 dernières levées du Grand Chelem (Roland-Garros 2010 et 2013, Wimbledon 2010 et 2011, US Open 2012), alors que le Bâlois avait disputé 23 demi-finales majeures d'affilée entre l'édition 2004 de Wimbledon et l'Open d'Australie 2010.

Droit dans le mur

La défaite subie par Roger Federer, qui a toujours été le dernier représentant suisse en lice dans un tournoi majeur depuis l'édition 2002 de Wimbledon, est sans appel. Comme face à Tomas Berdych en quart de finale du dernier US Open, le Bâlois a trop cherché l'épreuve de force, sans tenter de pratiquer le jeu varié qui aurait pu lui permettre de renverser la tendance. C'est fort logiquement que Jo-Wilfried Tsonga imposait sa force de frappe supérieure.

L'homme aux 17 trophées du Grand Chelem avait pourtant pris un départ idéal, signant le premier break pour mener 4-2. Jo-Wilfried Tsonga recollait cependant rapidement à 4-4, avant de forcer la décision à la relance dans le douzième jeu en profitant des deux fautes directes de coup droit commises consécutivement par son adversaire.

Nettement dominé dans un deuxième set où son revers le lâchait sur son premier jeu de service, Roger Federer entretenait quelque peu l'espoir en effacement immédiatement le break concédé d'entrée de jeu dans l'ultime manche. Il résistait ensuite jusqu'à 3-3, avant de rompre sous les assauts d'un Jo-Wilfried Tsonga déchaîné en perdant ses cinquième et sixième jeux de service de l'après-midi.

Le rêve prend forme

Jo-Wilfried Tsonga disputera donc sa première demi-finale à Roland-Garros, cinq ans après la dernière apparition d'un Français dans le dernier carré à la Porte d'Auteuil (Gaël Monfils). Le rêve de voir le Vaudois d'adoption succéder à Yannick Noah, dernier vainqueur français en simple messieurs dans un tournoi du Grand Chelem en 1983 à Paris, prend de plus en plus forme.

Finaliste malheureux de l'Open d'Australie en 2008, Jo-Wilfried Tsonga (28 ans) a d'ores et déjà effacé le douloureux souvenir de son quart de finale perdu en 2012 à Paris face à Novak Djokovic malgré quatre balles de match en sa faveur. Il retrouvera toutefois au tour suivant un joueur qui n'a comme lui pas encore lâché le moindre set dans cette quinzaine: l'Espagnol David Ferrer (no 4).

En quête d'une première qualification pour une finale majeure, David Ferrer (31 ans) a écrasé son compatriote Tommy Robredo (no 32) 6-2 6-1 6-1 mardi. Le droitier de Valence n'a égaré que 36 jeux dans ses cinq premiers matches, passant au total 8h48' sur les courts. Il veut également croire en son étoile, lui qui avait jusqu'ici toujours dû affronter l'un des membres du "Big Four" dans ses cinq premières demi-finales de Grand Chelem.

Votre publicité ici avec IMPACT_medias