Stan Wawrinka: "Je suis content de mon niveau de jeu"

Stan Wawrinka a été accroché par Fabio Fognini lors du premier set. Il a même dû sauver une balle de set. Ensuite, il a déroulé face à un Italien vite résigné.
03 juin 2017, 17:23
/ Màj. le 03 juin 2017 à 18:13
Stan Wawrinka n'a toujours pas perdu de set.

Stan Wawrinka, vous avez été accroché en début de match. Le gain du premier set, du tie-break en particulier, était très important...

Le niveau de ce premier set a été très élevé. Fabio Fognini jouait vraiment bien. C'était important de lui envoyer un message, même si j'avais perdu ce set. Même s'il était très fort, à ce moment-là, il fallait que je lui montre que malgré tout, j'étais là aussi, tout près de lui. Et qu'il faudrait qu'il élève encore son niveau de jeu pour me battre. C'est pour cela qu'il s'est un peu tendu en fin de set, quand il a eu l'occasion de conclure cette première manche. Il s'est mis à hésiter sur ces choix. Je m'attendais à ce qu'il y ait des hauts et des bas face à un tel joueur. Dès le gain du premier set, je me suis complètement relâché. J'ai été plus agressif. Je lui ai rentré dedans. Au final, je suis très content de mon match.

David Goffin s'était blessé la veille, sur le "Lenglen". Vous y avez pensé?

Non, on n'y pense jamais. Certes, dans le vestiaire, nous étions tous tristes pour lui. En tant que joueur, on déteste quand l'un d'entre nous se blesse. Mais le terrain est assez grand. David Goffin n'a vraiment pas eu de chance de se prendre le pied dans la bâche. Je me suis tordu plusieurs fois la cheville dans des circonstances autres. C'est une blessure qui peut évidemment arriver à tous.

Vous êtes-vous déjà senti aussi bien, à Roland-Garros, au terme de la première semaine?

On verra ça à la fin du tournoi. C'est trop tôt pour comparer d'une année à l'autre. Ma meilleure année, ça reste 2015 quand j'ai gagné le tournoi.

Avez-vous une préférence entre Gaël Monfils et Richard Gasquet, votre prochain adversaire?

Non. Je ne peux de toute façon pas choisir... Il faut voir ce qu'il se passe entre ces deux joueurs avant de me projetter vers le prochain tour. Est-ce qu'ils vont pouvoir finir leur match aujourd'hui (ndlr: samedi)? Est-ce que cette partie va vite se décanter, est-ce qu'elle va durer? Pour être franc, je ne les ai pas vus depuis le début du tournoi. Je sais juste qu'ils ont peu joué avant d'arriver à Paris. Je sais aussi que c'est un avantage, pour Gaël Monfils en particulier. Il a souvent été très dangereux quand il s'est présenté dans une telle configuration. Après, il faut voir si physiquement, ça tient pour lui. Cette question vaut aussi pour Richard Gasquet. De toute façon, je m'attends à un match très compliqué, quel que soit l'adversaire. J'ai affronté Gasquet ici, il y a quelques années. Je me souviens d'un match en cinq sets. Quant à Monfils, on s'est souvent raté ces dernières années lors des grands rendez-vous. Ce qui est important, c'est que je me sente bien. J'ai de bonnes sensations et je suis conscient de mon niveau de jeu.

Tous les voyants sont donc au vert...

J'ai un bon "feeling", un bon ressenti sur et en-dehors du terrain, à l'entraînement et en match. La gestion de la pression, le comportement avec mon staff, ce sont autant de détails et de signes positifs. Je sais que mon niveau est là. Après, chaque match est différent, chaque match a sa propre histoire. A chaque partie, on repart de zéro.

Est-ce toujours spécial d'affronter un Français à Roland-Garros?

Bien sûr. Forcément, il joue chez lui, devant son public. J'en ai déjà affronté plusieurs ces dernières années: Simon, Tsonga, Gasquet et d'autres. 

par Christophe Spahr