Stan Wawrinka revient sur une année "incroyable"

Sa défaite samedi face à Roger Federer a signé la fin de la saison pour Stan Wawrinka. Le Vaudois a passé une année "difficile, mais incroyable".

22 nov. 2015, 13:36
En 2015, le joueur de St-Barthélemy est, avec le no 1 mondial Novak Djokovic, le seul joueur à avoir atteint les quarts de finale des quatre tournois du Grand Chelem.

Stan Wawrinka (30 ans) est encore monté d'un cran en cette saison 2015, qui s'est terminée pour lui samedi avec une défaite logique face à Roger Federer en demi-finale du Masters. "Je ne m'attendais pas à jouer aussi bien cette saison. C'était une année difficile, mais incroyable", lâchait-il.

Ce n'est pas pour rien que le Vaudois a tenu à remercier son staff à l'issue de son ultime conférence de presse de l'année tennistique, soulignant qu'il était devenu grâce à son entourage "un meilleur joueur et, je l'espère, une meilleure personne". Il est bien conscient que sa tâche n'était pas facile en raison des attentes suscitées par son superbe exercice 2014 et, surtout des problèmes extrasportifs qu'il a rencontrés. Il a su gérer tout cela à la perfection, malgré une sensibilité qui le rend plus vulnérable que les autres cadors et plus "humain" aussi.

"Je ne m'attendais pas à me retrouver là dans la peau du no 4 mondial, après avoir gagné un nouveau titre du Grand Chelem et atteint encore une fois les demi-finales du Masters", glissait le vainqueur de l'Open d'Australie 2014 et de Roland-Garros 2015. "J'ai battu le no 1 mondial (réd: Novak Djokovic) en finale à Roland-Garros, j'ai joué deux demi-finales à l'Open d'Australie et à Wimbledon ainsi qu'un quart de finale à Wimbledon. Je ne pouvais pas espérer mieux", expliquait-il.

Stan Wawrinka - qui a empoché plus de 5,5 millions de dollars cette saison et a dépassé les 20 millions de gains en carrière durant le Masters de Londres - a atteint une nouvelle dimension. Il ne fera jamais partie du "Big Four", comme il le répétait samedi soir. Mais le Vaudois, qui n'a pas quitté le top 10 depuis le 27 mai 2013, s'est fait une place au soleil et mérite largement de terminer une deuxième saison consécutive à la 4e place mondiale.

Le joueur de St-Barthélemy est ainsi, avec le no 1 mondial Novak Djokovic, le seul joueur à avoir atteint les quarts de finale des quatre tournois du Grand Chelem. Ce n'est pas rien. Il ne peut émettre qu'un seul regret au terme de cette saison, celui d'avoir manqué son affaire dans le cinquième set du quart de finale qui l'opposait à Richard Gasquet à Wimbledon (défaite 11-9). Nul ne saura jamais ce qu'il aurait été capable de réaliser en demi-finale face au futur lauréat Novak Djokovic, sans doute encore traumatisé par son échec de Roland-Garros.

Forcément fatigué au terme d'une saison dans laquelle il a remporté 55 matches (son record) et ravi de pouvoir s'accorder un break, Stan Wawrinka n'avait pas envie de se projeter sur l'exercice 2016 et d'évoquer d'éventuels objectifs. Sa modestie l'empêchera de viser ouvertement un troisième titre du Grand Chelem, et il voudra probablement avant tout se montrer plus régulier dans les tournois Masters 1000. Mais son amour du travail bien fait et sa force de frappe hors norme lui permettront certainement de pouvoir rêver d'un nouvel exploit majeur.