Tennis: Andy Murray éjecté du Masters 1000 de Madrid

Moins de 24 heures après Stan Wawrinka, battu par Benoît Paire, c'est au tour d'Andy Murray, n°1 mondial, de passer à la trappe. Jeudi à Madrid, il s'est incliné 6-3 6-3 devant Borna Coric.
11 mai 2017, 21:41
Cette défaite est un signe de plus qui démontre que l'Ecossais n'est que l'ombre du joueur qui avait, à l'automne dernier, réussi des miracles pour se hisser à la première place mondiale.

Le jeu de massacre dans le haut du tableau du Masters 1000 de Madrid se poursuit. Moins de 24 heures après Stan Wawrinka, battu par Benoît Paire, Andy Murray a dû prendre la porte.

Le no 1 mondial s'est incliné 6-3 6-3 devant Borna Coric (ATP 59) qui est devenu jeudi le premier lucky loser à se hisser en quart de finale de ce tournoi. Méconnaissable, Andy Murray n'a pas vraiment fait honneur à son rang devant l'espoir croate, titré cette année sur terre battue à Marrakech.

 

 

Cette défaite est un signe de plus qui démontre que l'Ecossais n'est que l'ombre du joueur qui avait, à l'automne dernier, réussi des miracles pour se hisser à la première place mondiale. Cette année, il n'a rien fait de bien à l'exception de son titre à Dubaï. Comme si la défaite concédée devant Mischa Zverev en huitième de finale de l'Open d'Australie, à un match de croiser la route d'un certain Roger Federer, avait détruit cette confiance indéfectible qu'il s'était forgé l'an dernier.

Coric affrontera vendredi Dominic Thiem. L'Autrichien a battu 11/9 au tie-break de la dernière manche Grigor Dimitrov après avoir sauvé... cinq balles de match. Il est le seul top ten encore en lice dans ce haut du tableau.

Kyrgios loin du compte

Après Roger Federer en 2015 et Stan Wawrinka l'an dernier, Nick Kyrgios ne s'offrira pas le troisième scalp d'un grand joueur à Madrid. L'Australien a été renvoyé à ses études par Rafael Nadal.

Bien plus concentré que lors de son seizième de finale de la veille face à Fabio Fognini, Rafael Nadal s'est imposé 6-3 6-1. Le Majorquin affrontera vendredi David Goffin pour une revanche de la récente demi-finale de Monte-Carlo que le Belge avait perdue en raison notamment d'une grossière erreur d'arbitrage.

Rafael Nadal a très vite trouvé la mire à la relance et en passing pour couper l'herbe sous le pied à son adversaire. Malgré quelques fulgurances et l'avantage que pouvait lui apporter l'altitude - on joue à 600 m à Madrid -, Nick Kyrgios est resté très loin du compte.

Comme Feliciano Lopez face à Novak Djokovic d'ailleurs. Victorieux 6-4 7-5 du gaucher madrilène dans un match où sa concentration ne l'a pas lâché pour une fois, le Serbe s'attend, comme Nadal, à un quart de finale "délicat" face à Kei Nishikori.