Tournoi de Roland-Garros: Nadal et Djokovic se sont imposés facilement au 2e tour de la compétition

Novak Djokovic et Rafael Nadal se sont qualifiés facilement pour le 3e tour du tournoi parisien. Les deux joueurs se sont tous deux imposés en trois sets face à leurs adversaires respectifs.
31 mai 2017, 18:51
C'est le 74e match gagné par Rafael Nadal à Roland-Garros.

Appelés à se retrouver au stade des demi-finales, Novak Djokovic (no 2) et Rafael Nadal (no 4) n'ont pas perdu leur temps mercredi au 2e tour à Roland-Garros. Le tenant du trophée et le nonuple vainqueur du tournoi se sont tous deux imposés en trois sets secs. Le no 1 français Jo-Wilfried Tsonga (no 12) a en revanche été sorti d'entrée.

Novak Djokovic a passé l'obstacle Joao Sousa (ATP 59) en 2h07', s'imposant 6-1 6-4 6-3 face au Portugais sur le court Suzanne-Lenglen. Rafael Nadal a dominé le Néerlandais sur le même score un peu plus tard sur le Philippe-Chatrier, mais en se montrant plus expéditif (1h49').

Nole n'a pas connu de difficulté majeure pour décrocher son quatrième succès en autant de duels face à Joao Sousa, qui n'a jamais inscrit plus de quatre jeux dans les onze sets les ayant opposés. Le Serbe a livré un premier set parfait face au finaliste du Geneva Open 2015, qui a même dû écarter deux balles de 0-6 sur son engagement.

"Dans les premiers tours, lorsque je pars nettement favori, je recherche avant tout intensité et la concentration", a relevé sur le court Novak Djokovic, qui ne devrait pas non plus trembler au 3e tour face à Diego Schwartzman (ATP 41). Il a remporté l'unique duel livré face au petit Argentin (1m70), qui ne possède pas de coup suffisamment fort pour dérégler la machine serbe.

Des stats impressionnantes pour Rafa

Grand favori à la succession de Novak Djokovic, Rafael Nadal affichait des statistiques pour le moins éloquentes à l'issue de son 2e tour: auteur de 33 coups gagnants pour seulement 13 fautes directes, il n'a lâché que 14 points sur son service et n'a pas dû faire face à la moindre balle de break!

Vainqueur désormais de 97 des 99 matches qu'il a joués au meilleur des cinq sets sur terre battue depuis le début de sa carrière, Rafael Nadal n'aura rien à craindre en 16e de finale s'il évolue dans le même registre. Il se frottera au Géorgien Nikoloz Basilashvili (ATP 63). Prudent de nature, le Majorquin ne sous-estimera cependant pas un joueur qui s'est hissé dans le dernier carré la semaine dernière à Lyon et qui est venu à bout de Viktor Troicki (ATP 35) en trois tie-breaks mercredi.

Adversaire potentiel de Novak Djokovic en quart de finale, Dominic Thiem (no 6) s'en est également sorti en trois sets mercredi face à l'Italien Simone Bolelli (7-5 6-1 6-3). L'outsider autrichien se frottera au 3e tour à l'Américain Steve Johnson (25), qui a fondu en larmes sur le court no 6 après son succès obtenu en quatre sets et 3h53' face à Borna Coric (ATP 40). "Mon père me manque. Je sais qu'il m'observait sur le dernier point", a lâché Steve Johnson, qui a perdu son père il y a quelques jours seulement.