WTA: Swiss Tennis devra attendre pour organiser son tournoi féminin

La dernière fois que le Circuit principal féminin a fait escale en Suisse remonte à 2008 date de la dernière édition du Zurich Open. La prochaine occasion de voir un tournoi féminin WTA ne viendra pas avant 2018, nouvel objectif de Swiss Tennis.

09 déc. 2015, 17:42
Il faudra encore attendre pour voir Timea Bacsinszky et ses adversaires féminines disputer un tournoi WTA sur le sol helvétique.

Il faudra patienter avant de revoir un tournoi professionnel féminin en Suisse. La WTA a en effet décidé de conserver les droits de la Fédération brésilienne pour le tournoi de Florianopolis, sur lesquels lorgnaient Swiss Tennis et son président René Stammbach dans le but d'organiser une épreuve à Bienne à partir de 2017.

La WTA, qui s'est réunie en Floride, a choisi d'acheter elle-même les droits de Florianopolis, sans préciser encore ce qu'elle comptait en faire. Une décision qui n'altère en rien la motivation de René Stammbach, lequel "a déjà entamé des négociations avec d'autres organisateurs qui souhaitent céder les droits d'un tournoi", explique Swiss Tennis dans un communiqué.

"Nous devions nous attendre à une telle éventualité, écrit René Stammbach. Nous maintenons notre objectif d'organiser un tournoi féminin WTA dès 2017." Le président de la Fédération a reçu un message d'encouragement de la part de Micky Lawler, la patronne de la WTA. "Nous allons poursuivre nos efforts et trouver la bonne solution pour Swiss Tennis afin qu'un événement WTA se déroule en Suisse", dit-elle, citée dans le même communiqué.

Les ambitions de Swiss Tennis étaient liées à la construction d'une nouvelle salle à Bienne pouvant accueillir près de 3000 spectateurs, pour un coût estimé à 8,5 mio de francs. La dernière fois que le Circuit principal féminin a fait escale en Suisse remonte à 2008, date de la dernière édition du Zurich Open qui avait été lancé en 1984.

Pour l'heure, le public helvétique est gâté sur le front de l'ATP, avec trois tournois à Bâle (ATP 500), Genève et Gstaad (ATP 250), mais doit se contenter de rendez-vous ITF (la deuxième catégorie) pour les dames, à Kreuzlingen, Chiasso, Lenzerheide et Caslano.