Touché au dos, Cancellara jette l'éponge

Fabian Cancellara a lourdement chuté, lundi, lors de la troisième étape du Tour de France. Spartacus a été prise dans une chute massive qui a entraîné l'interruption de la course pendant de longues minutes. Il quitte le tour, blessé au dos.
25 août 2015, 16:09
Fabian Cancellara, comme des dizaines d'autres coureurs, a été pris dans la chute.

Fabian Cancellara n'a passé qu'une journée en jaune sur le Tour de France. Le Bernois a été détrôné à l'issue de la troisième étape, remportée au mur de Huy par l'Espagnol Joaquim Rodriguez. Pire, Fabian Cancellara abandonne la Grand boucle, a-t-il annoncé sur son compte Twitter après sa chute dans la 3e étape, lundi."J'ai deux vertèbres fracturées côté droit, comme ce printemps", annonce-t-il. "C'est une énorme déception."
Au GP E3 à Harelbeke (Be) fin mars, le Bernois s'était déjà fracturé deux vertèbres dans le dos après une chute collective et avait été contraint à un repos de neuf semaines.

 

Pour revenir à la course, "Purito" s'est imposé en puncheur à l'issue de ce célèbre raidillon, où est jugée chaque année l'arrivée de la Flèche Wallonne. Vainqueur de cette classique en 2012, le coureur de la Katusha a franchi la ligne devant Chris Froome, qui a endossé le maillot jaune. Le Britannique a aussi repris une dizaine de secondes aux autres favoris du Tour, Vincenzo Nibali, Nairo Quintana et Alberto Contador.

Cette étape a été interrompue suite à la double chute massive. Trente coureurs, dont Fabian Cancellara ont été pris dans cette culbute. Cette neutralisation est justifiée selon les organisateurs par le fait que les quatre ambulances présentes sur le parcours étaient alors toutes occupées pour soigner par les victimes de ces chutes. "Nous ne pouvions pas relancer la course sans ambulance et sans avoir d'indication sur la gravité exacte du nombre de blessés et de la nature de leurs blessures", explique Christian Prudhomme, directeur du Tour de France.