Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Une cavalière de Borex face à un dernier obstacle sur la route des JO

Après avoir contribué à la qualification de l’équipe de Suisse de concours complet pour les Jeux olympiques de Tokyo, la cavalière de Borex Caroline Gerber doit désormais assurer sa place personnelle pour le Japon.

25 févr. 2020, 18:29
Epreuve spectaculaire et risquée, le cross-country est la préférée de Caroline Gerber, ici en action avec "Trésor de Chignan".

Un soleil radieux règne sur Avenches en ce dernier lundi matin de février. Sur le parcours de cross du Haras national, une cavalière enchaîne les franchissements d’obstacle. Chaque saut est la répétition parfaite du précédent. Précision, engagement, efficacité, la cavalière de Borex Caroline Gerber et sa monture, «Trésor de Chignan», forment un duo d’enfer. Comme ils l’ont déjà démontré l’an dernier en contribuant activement à la qualification de l’équipe de Suisse de concours complet pour les JO de Tokyo.

Observateur attentif et avisé de cette séance, Dominik Burger, chef de l’équipe nationale, ne cache pas sa satisfaction. «C’est la première fois qu’on qualifie l’équipe depuis 1996. Les cavaliers et moi, on était pratiquement les seuls à y croire. Alors quand c’est devenu une réalité, c’était fantastique», confie-t-il avant d’évoquer plus particulièrement celle qui poursuit son effort sous ses yeux: «Caroline est extrêmement talentueuse. Elle fonctionne beaucoup sur le feeling, elle...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias