A Malley, Lausanne domine un Dragon qui n'a plus la flamme

Le premier derby entre Lausanne et Fribourg a logiquement souri aux Vaudois. Le LHC s'est imposé 5-3 face à une formation fribourgeoise qui doute tant et plus.

10 oct. 2014, 22:55
Parfois très disputé, à l'image de ce duel entre le Fribourgeois Benjamin Plüss (à gauche) et le Lausannois Larri Leeger, le derby a souri aux locaux.

La victoire contre Djurgarden mardi soir en Champions League n'aura finalement été qu'un coup à blanc. Fribourg s'est déplacé à Malley avec la trouille de mal faire. Pour ne rien arranger, les hommes de Hans Kossmann ont encaissé un but après 41 secondes. Un puck le long de la bande, Florian Conz qui s'échappe et qui crucifie son frère d'un tir précis, ou comment trembler en moins d'une minute. Comme face à Berne, Lausanne a attaqué la rencontre en mettant l'intensité nécessaire et Fribourg a regardé les Vaudois patiner.

Ils ont eu l'occasion de sortir de leur marasme à la 15e minute lorsque Mauldin a profité d'une promenade complètement ratée de Huet derrière sa cage pour égaliser et alors que Gottéron évoluait avec un homme de moins sur la glace. Mais deux pénalités et un bon jeu de puissance du LHC ont eu raison des velléités fribourgeoises. Et malheureusement pour Sprunger et ses camarades, c'est Tambellini qui a poussé le puck derrière la ligne de Conz (17e).

Le portier ajoulot, fragilisé depuis le début de la saison et l'arrivée de Nyffeler, a même dû lui céder sa place à la 27e après le quatrième but lausannois signé Hytönen, sur un excellent travail de Ruzicka. La gestion des gardiens par Hans Kossmann constitue d'ailleurs un problème en ce début de championnat. Sans véritable titulaire devant le filet, Fribourg navigue à vue. Et lorsque les approximations se multiplient, c'est tout le jeu de transition des Dragons qui se délite. Souvent pris par des surnombres lausannois, les Fribourgeois balbutient leur hockey et semblent n'utiliser que 50% de leur potentiel.

Du côté de l'entraîneur Heinz Ehlers, tout va mieux. Lausanne s'est retrouvé défensivement et l'attaque commence gentiment à créer de jolies choses, à l'image d'un Ossi Louhivaara particulièrement remuant. Les Lions se déplacent samedi à Rapperswil avec l'espoir de marquer plus que trois points sur le week-end. Ce qui est certain, c'est que le LHC a désormais sept longueurs d'avance sur son adversaire du soir.

Genève-Servette retrouve le goût du succès

Après trois défaites consécutives, Genève-Servette a retrouvé le goût de la victoire en Championnat de LNA. Les Genevois se sont imposés 5-3 face à la lanterne rouge, Rapperswil-Jona Lakers. Les joueurs de Chris McSorley auraient pu s'épargner bien des tourments face à des Saint-Gallois sans complexe. Une fébrilité inexplicable les a saisis en deuxième période. Heureusement pour eux, ils se sont montrés particulièrement efficaces en supériorité numérique, avec trois buts à la clé. Tom Pyatt semblait avoir marqué le but qui tue sur le 4-2 à 44'' du terme du deuxième tiers-temps. Mais totalement repliés devant leur gardien Bays, les Genevois ont laissé Fransson réduire le score à 9'' de la sirène. Il s'en est suivi une ultime période difficile où les Lakers ont touché la transversale par l'omniprésent Fransson. Le défenseur, champion du monde avec la Suède, n'a guère quitté la glace des Vernets. Le salut est tombé à 33'' du terme du temps réglementaire quand Vukovic a pu inscrire le 5-3 dans la cage vide. Avec le retour de Bezina en défense, une certaine logique a prévalu dans les rangs de Genève-Servette. Ce déplacement du capitaine présage sans doute le retour au club de Matthew Lombardi, le meilleur compteur de la saison dernière.

Ambri-Piotta a remporté un match crucial si ce n'est capital dans la lutte pour la huitième place. Les Léventins se sont imposés 4-2 sur la glace du HC Bienne. Premier effet, ils repassent au-dessus de la barre tandis que les Seelandais se retrouvent en-dessous. Les Tessinois doivent une fière chandelle à leur attaquant québécois Alexandre Giroux, auteur d'un triplé. Il est vrai que le Canadien avait été "gâté" avec le puck oublié par Steiner sur le 2-2. Juste auparavant, le portier seelandais Rytz avait réussi l'arrêt de la soirée sur un tir de Kinrade.

Berne a concédé sa première défaite à domicile de la saison face à Zoug (3-4). Une entame de match catastrophique des Bernois a permis aux Zougois de prendre un avantage de deux buts en moins de 5' par Alatalo et Suri. La fin de partie fut épique quant le Canadien Gragnani a réduit le score à 3-4 à la 57e, mais Tobias Stephan s'est alors montré meilleur que sur les deux premiers buts bernois. Dans ce match engagé, Rüfenacht (B) et Grossmann (Z) ont écopé d'une pénalité de match.

Les Kloten Flyers tiennent-ils leur match référence ? En tout cas, leur victoire 3-2 tab face à Lugano peut les relancer avant le retour de l'Américain Peter Mueller, leur meilleur compteur de la saison dernière, agendé pour la semaine prochaine.