Accidents de la route: une personne sur trois est distraite au volant

Une personne sur trois est distraite au volant selon les chiffres du Bureau de prévention des accidents. Les interactions avec d’autres personnes sont le premier motif de distraction.

26 janv. 2021, 13:03
Selon le BPA, 5% des conducteurs téléphonent, parfois avec un dispositif mains libres, pianotent sur leur portable ou regardent l'écran de ce dernier. (illustration)

Un automobiliste sur trois et un cycliste sur cinq sont distraits lorsqu’ils roulent, selon le Bureau de prévention des accidents (BPA), qui a rappelé mardi que la distraction et l’inattention figurent parmi les causes d’accident les plus fréquentes. Le phénomène concerne aussi la moitié des piétons traversant une route.

Premier motif de distraction chez les automobilistes (18%), cyclistes (9%) et les piétons (27%): les interactions avec d’autres personnes, selon un relevé représentatif réalisé pour la première fois en 2020 et communiqué par le BPA mardi. Suit l’usage du téléphone portable au volant ou à pied.

Les jeunes davantage concernés

Selon le BPA, 5% des conducteurs téléphonent, parfois avec un dispositif mains libres, pianotent sur leur portable ou regardent l’écran de ce dernier.

Autre constat: plus un usager est jeune, plus il se laisse distraire dans le trafic. Parmi les piétons âgés de 15 à 29 ans, un sur dix a les yeux rivés sur son téléphone portable en traversant.

À vélo, l’utilisation du téléphone portable est plutôt rare, mais les écouteurs sont une source de distraction fréquente (7%).

Selon les estimations du BPA, jusqu’à un tiers des accidents de la route graves impliquant un véhicule à moteur est lié à l’inattention ou à une distraction au volant. Ce type d’accidents de la route occasionne quelque 60 tués et 1100 blessés graves chaque année en Suisse.