Accord cadre: l’économie suisse veut une clarification rapide des questions en suspens

L’Union patronale suisse et economiesuisse demandent qu’une évaluation globale soit menée et rappellent qu’une non-signature pourrait avoir des conséquences négatives pour l’économie du pays.

03 févr. 2021, 11:16
Pour les deux faîtières, l'objectif doit être la participation non discriminatoire des entreprises suisses au marché intérieur de l’UE.

Dans une déclaration commune, economiesuisse et l’Union patronale suisse ont appelé mercredi à une «clarification rapide» des questions en suspens concernant l’accord-cadre avec l’Union européenne (UE). Sur la base des futurs résultats concrets des discussions avec Bruxelles, les deux faîtières souhaitent qu’une évaluation globale soit menée.

Pour les deux associations, l’objectif de la politique européenne de la Suisse doit être la participation non discriminatoire des entreprises helvétiques au marché intérieur de l’UE. Marché le plus important pour la Suisse, tant sur le plan des exportations que des importations, et qui le restera à moyen terme, selon le communiqué.

 

 

La non-signature d’un accord-cadre garantissant la voie bilatérale pourrait avoir des conséquences néfastes pour l’économie. Dans un tel cas, «il faut s’attendre à une érosion progressive de la participation de la Suisse au marché unique européen», selon les deux faîtières. Certaines branches sentiraient cette érosion «très rapidement».

Par exemple, si aucune solution n’est trouvée d’ici mai 2021 concernant la reconnaissance des normes de conformité, le secteur médical pourrait souffrir. Les milieux scientifiques également, si la Suisse ne parvient pas à négocier une association «pleine et entière» au programme-cadre de recherche «Horizon Europe».

Pour mémoire, trois points de l’accord-cadre sont encore en suspens: les mesures d’accompagnement, la citoyenneté de l’UE et l’accès aux prestations sociales. En raison des négociations autour du Brexit, Bruxelles n’a pas eu le temps de s’entretenir avec la Suisse fin 2020.