Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Aider les familles à sortir du tabou de la dépendance

Plus de 100 000 enfants ont des parents alcooliques.

23 oct. 2015, 00:12
Habitant de Belfast dans un pub, en Irlande, le 17 octobre 2005



A smoker enjoys a cigarette at the Duke of York pub in Belfast, Northern Ireland, Monday, Oct. 17, 2005.  The British goverment announced Monday that they will introduce legislation to control smoking in all workplaces and enclosed public spaces in Northern Ireland in April 2007.  (KEYSTONE/AP Photo/Peter Morrison) PUB

«Je vivais une belle vie de famille avec ma sœur et mes parents. Jusqu’à mes 11 ans. C’est l’âge où j’ai perdu mon père, quand il a commencé à devenir alcoolique. Il revenait de plus en plus tard à la maison, devenait violent avec ma mère. Il s’enivrait de cognac à midi… Je me rappelle à quel point j’étais choquée de le voir tituber, de ne même plus se souvenir où il avait mis ses clés et réagir agressivement quand ma mère essayait de l’aider. Je me sentais si impuissante, je ne pouvais en parler. Mon père me manque.» Lara* reprend son souffle, balaie l’assemblée de journalistes du regard. Elle vient de lire son récit d’une seule traite. Un lourd secret de famille devenu témoignage.

Hier, à Berne, Addiction Suisse a voulu faire passer un message: «La dépendance n’est pas une affaire privée, mais celle de tout un chacun»,...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias