Argovie: saisie de 800 kilos de «drogue du viol»

Des employés de l’Administration fédérale des douanes ont découvert en septembre dernier à Aarau 800 kg de gamma-butyrolactone, connu sous le nom de «drogue du viol», qui partait en direction du Liechtenstein.

03 mars 2020, 11:26
La GBL est  susceptible d'être transformée en GHB, la "drogue du violeur".

L’Administration fédérale des douanes (AFD) a saisi 800 kilos de gamma-butyrolactone (GBL), un produit qui peut être transformé en GHB, une substance appelée aussi «drogue du viol». L’envoi venait des Pays-Bas et était destiné à une personne au Liechtenstein.

La saisie a eu lieu en septembre 2019 lors d’un contrôle effectué par des collaborateurs de l’AFD à Aarau. Les fonctionnaires n’ont pas été convaincus que la substance serait utilisée à des fins industrielles, a indiqué mardi l’AFD. La GBL a ensuite été transmise à la police du Liechtenstein. L’enquête dans la principauté n’est pas encore terminée.

La GBL est utilisée dans l’industrie notamment comme solvant de peinture, époxy ou vernis à ongles. Cette substance est susceptible d’être transformée en drogue dite «du violeur». En Suisse, la GBL figure sur la liste des stupéfiants depuis 2002.