Avions de combat: l’alliance opposée aux F-35 dit avoir récolté 100’000 signatures

Les opposants à l’achat de l’avion de combat américain veulent déposer leur texte durant l’été. Ils espèrent une votation en mars 2023, avant le délai de signature des contrats.
27 mai 2022, 08:38
De son côté, le Conseil fédéral veut accélérer le processus d'achat du F-35.

L’alliance de gauche a récolté 100’000 signatures pour son initiative visant à interdire l’achat des avions de combat F-35. «Actuellement, 100’000 signatures comptabilisées ont été récoltées en moins de neuf mois», écrit vendredi l’alliance dans un communiqué. Elle précise que davantage de signatures sont nécessaires pour s’assurer d’une marge de sécurité, toutes les signatures récoltées n’étant pas valables.

L’Alliance souhaite ouvrir un débat sur cette acquisition. «En raison de l’explosion des coûts du F-35, des conséquences en matière de politique étrangère et des nombreux défauts de cet avion de combat, ce débat serait nécessaire et urgent», explique Marionna Schlatter (Vert·e·s) du comité d’initiative.

«Peur du débat»

La semaine dernière, le Conseil fédéral a fait savoir qu’il voulait accélérer le processus d’achat des jets. Il pourrait signer les contrats avant l’expiration du délai le 31 mars 2023. Cette décision a été prise indépendamment de l’initiative populaire en cours et des rapports en suspens de la Commission de gestion (CdG) et de la Commission des finances (CDF), rappelle l’Alliance.

Pour elle, cette posture est «hautement discutable du point de vue démocratique». «Cela montre que le Conseil fédéral et les partis bourgeois ont très peur de ce débat», poursuit-elle. Le Conseil fédéral invoque quant à lui des contraintes budgétaires et de calendrier. L’Alliance considère elle qu’une votation en mars 2023 est toujours possible. Juridiquement, rien ne s’y oppose.

par Keystone - ATS