Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Bientôt un passeport pour les petits-enfants d'immigrés?

Le projet de naturalisation facilitée pour les étrangers de la troisième génération est relancé. Le Conseil des Etats va se remettre à l'ouvrage. Le vote romand a été décisif.

11 sept. 2015, 10:54
data_art_9444151.jpg

La présidence des Chambres n'est pas une sinécure, mais il y a des compensations. A l'heure du bilan, le président du Conseil des Etats Claude Hêche (PS, JU) pourra se vanter d'un haut fait. C'est grâce à lui que le projet de naturalisation facilitée des étrangers de la troisième génération a été relancé. Contraint de départager les sénateurs, il a donné hier une chance à la réforme en tranchant en faveur de l'entrée en matière.

Il reste encore à peaufiner les détails du projet, mais la conseillère nationale Ada Marra (PS, VD) rayonne. "Je n'y croyais plus" , avoue-t-elle.. Son initiative parlementaire déposée en 2008 est à l'origine de la discussion.

La naturalisation facilitée est un serpent de mer de la politique fédérale. "Le sujet revient tous les dix ans sur la table" , soupire le sénateur neuchâtelois Raphaël Comte (PLR). A ses yeux, il est temps de donner un...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias