Casque obligatoire pour les vélos électriques rapides

Les usagers des vélos électriques les plus rapides et munis d'une plaque minéralogique devront bientôt porter un casque. Et les règles seront simplifiées pour les plus lents.
05 août 2015, 15:48
Pour les vélos électriques d'une puissance maximale de 1'000 watts et munis d'une plaque pour cyclomoteurs, le port d'un casque de vélo sera obligatoire dès le 1er juillet.

Le Conseil fédéral a modifié vendredi deux ordonnances sur la circulation routière.

Les vélos électriques sont toujours plus appréciés et l'offre de produits s'élargit continuellement, selon le gouvernement. D'où la nécessité d'adapter les règles et de les simplifier. Comme actuellement, ces engins seront considérés comme des cyclomoteurs.

Mais dès le 1er mai, les vélos électriques entreront dans la catégorie des cyclomoteurs légers jusqu'à une puissance de 500 watts, au lieu de 250. Equipés d'une assistance au pédalage, ils pourront toujours rouler jusqu'à 25km/h. Sans assistance, la limite est ramenée à 20 km/h. Le casque sera recommandé mais pas imposé. Et ces engins n'auront pas besoin de plaques minéralogiques.

Pour les plus rapides, d'une puissance maximale de 1'000 watts et munis d'une plaque pour cyclomoteurs, le port d'un casque de vélo sera obligatoire dès le 1er juillet si l'assistance au pédalage leur permet de rouler entre 25km/h et 45km/h. Les usagers devront porter un casque de moto si la vitesse maximale en cas de propulsion par le seul moteur dépasse 20 km/h.

Feux et sièges pour enfants

En plus des nouvelles règles concernant les vélos électriques, le Conseil fédéral a fixé l'entrée en vigueur d'autres modifications déjà annoncées.

Dès le 1er octobre, les nouvelles voitures de tourisme et de livraison, les camions et les bus devront rouler de jour avec les feux de circulation allumés en Suisse comme au sein de l'Union européenne (UE). A partir du 1er août, les sièges fixes pour enfants devront offrir une protection équivalente à celle des sièges achetés comme accessoires.

Les autos immatriculées pour la première fois seront en outre munies d'une série de dispositifs: freinages avec antiblocage et d'urgence, contrôles de la stabilité et de la pression des pneumatiques, détection de dérive de la trajectoire. Leur introduction sera échelonnée jusqu'en 2014.

Enfin, l'importation directe de voitures neuves en provenance de l'UE sera facilitée. Dès le 1er mai, si un véhicule possède un certificat de conformité européen, les services des automobiles n'examineront plus que la conformité entre le véhicule et le certificat.