Réservé aux abonnés

Ces hôteliers qui infiltrent Airbnb

04 juil. 2016, 23:31
/ Màj. le 05 juil. 2016 à 00:01
Ouverture du nouvel hôtel Ibis.

Sophie Rouvenaz, directrice de l'hôtel Ibis Bulle-La Gruyère.



Photo Lib/Vincent Murith, Bulle, 09.06.2011 Sophie Rouvenaz

Rachel Richterich

Le robot tourne en continu depuis trois semaines. «Nous en sommes actuellement à presque 20 000 objets», indique Roland Schegg, chercheur à l’Observatoire valaisan du tourisme. C’est le nombre d’appartements, chambres et maisons disponibles sur Airbnb en Suisse, soit près du triple qu’à fin 2014. Et ce en dépit des durcissements dans les grandes villes européennes en raison du flou juridique qui entoure la progression du site de location de logements, observe le chercheur. C’est d’ailleurs cette évolution qui a poussé l’institut à actualiser ses données, «le rapport ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois