Coronavirus: courte majorité des cantons pour l’ouverture des terrasses le 1er mars

Les cantons suivent le Conseil fédéral dans sa volonté d’assouplir les mesures progressivement. En revanche, à une courte majorité ils souhaitent l’ouverture des terrasses des restaurants dès le 1er mars. Certains veulent assouplir à un rythme plus rapide.

22 févr. 2021, 15:55
Une courte majorité des cantons souhaitent ouvrir les terrasses plus rapidement.

Les cantons soutiennent la stratégie du Conseil fédéral d’assouplissement par étapes des restrictions. Près de la moitié souhaitent toutefois des intervalles plus courts entre les étapes d’ouverture.

Les cantons sont d’accord d’assouplir les mesures. L’objectif est de maintenir au plus bas les cas d’infection, au niveau national et sur la durée, écrit la Conférence des directrices et directeurs cantonaux de la santé (CDS). Ceci doit permettre d’éviter de nouvelles restrictions.

 

La plupart des cantons veulent une approche coordonnée au niveau national. La propagation des variants du coronavirus peut toutefois changer la situation dans les cantons rapidement, selon la CDS.

Quatorze cantons soutiennent totalement ou presque le plan du Conseil fédéral. Un seul le refuse. Les onze autres et la Conférence des directeurs cantonaux de l’économie publique (CDEP) veulent plus d’assouplissements grâce au dépistage et aux vaccinations.

La moitié d’entre eux veulent ouvrir à intervalles de quatre semaines, l’autre moitié et le comité directeur de la CDEP souhaitent trois, voire deux semaines.

Ouvrir les terrasses le 1er mars

Une courte majorité désire ouvrir les terrasses des restaurants le 1er mars, au lieu du 1er avril comme proposé par le Conseil fédéral. Des conditions s’appliqueraient: obligation d’être assis, quatre personnes par table et enregistrement des données des clients. Une heure de fermeture pourrait aussi être imposée.

En cas de non-ouverture le 1er mars, il faudrait au moins pouvoir ouvrir les terrasses dans les stations de ski, afin que les clients puissent y manger. De quoi éviter les rassemblements de personnes.

Plusieurs cantons veulent rouvrir dès le 1er ou le 15 mars les théâtres et autres cinémas, avec des restrictions de capacité. Ils veulent aussi relever à 25 ans la limite d’âge pour l’accès aux installations culturelles et sportives pour les jeunes.